Your browser is not up to date and is not able to run this publication.
Learn more

Répondre à l urgence sanitaire

Dès son premier plan d urgence en mars, BNP Paribas a soutenu principalement le secteur médical. Un mois plus tard, de nou- veaux fonds ont été versés aux hôpitaux pour fournir aux soignants du matériel de protection, financer des équipements hospitaliers et accompagner des programmes de recherche. Un don a ainsi été fait à l alliance « Tous unis contre le virus », lancée par l AP-HP, la Fondation de France et l Institut Pasteur.

SOUTENIR LA RECHERCHE MÉDICALE

En France, l Institut Pasteur a ainsi reçu 1 million d eu- ros pour développer les travaux menés par les équipes de son Centre National de Référence des virus des infections respiratoires, et de sa Cellule d Intervention Biologique d Urgence. Leur travail concerté a permis de répondre 24h/24 et 7 jours sur 7 à la demande des autorités sanitaires en matière de tests diagnostic et d identification du virus, en relation avec le Réseau International des Instituts Pasteur (RIIP). 21 nouveaux projets scientifiques impliquant près de 300 personnes sont aujourd hui en cours de réalisation, notamment sur le thème des candidats vaccins.

Au Canada, dans le cadre du projet Biobanque québécoise de la Covid-19, BNP Paribas a soutenu l étude lancée par le centre de recherche du Centre hospitalier de l Université de Montréal (CHUM), visant à analyser les déterminants de l infection, sa morbidité et sa mortalité.

AIDER LES SOIGNANTS

Les différentes instances internationales de BNP Paribas ont également contribué à couvrir les besoins en équipement du personnel hospitalier. À commencer par les indispensables masques, gants, blouses et tests. Au plan mondial, Médecins Sans Frontières a bénéficié d un don de 200 000 euros pour l achat de kits de protection destinés à ses intervenants. Au Maroc, la BMCI, qui a participé à hauteur de 8 millions d euros à l élan de solidarité nationale, a fourni au personnel du CHU IBN ROCHD de Casablanca un lot de masques et gants. En Pologne, 500 000 euros ont été dédiés à l acquisition de tests de dépistage pour les hospitaliers, tandis qu en Espagne, les hôpitaux publics de la communauté de Madrid recevaient une donation

finançant l achat de matériel de protection, dont des masques. En Inde, BNP Paribas Chennai a aussi fourni des masques et des gants à 1 400  employés du secteur médical particulièrement exposés. En Chine, via Shanghai United Foundation, BNP Paribas a fait un don en direction des personnels soignants du Hubei, la province la plus touchée par le coronavirus et à Montréal, 7 000 masques ont été distribués aux hôpitaux du secteur, confrontés à une grave pénurie de protections individuelles.

Les dons ont aussi pris en compte les conditions de vie des soignants : BNP Paribas Suisse a pour sa part contribué à leurs repas ; en France, via la campagne Act for Impact, la banque a financé à leur intention des tables de repos dans la région Grand Ouest ; au Canada, le Toronto General and Western General Hospital a reçu des fonds pour appuyer son programme d aide à la santé et au bien-être des profes- sionnels de soins.

FINANCER LES HÔPITAUX

Partout dans le monde, les hôpitaux ont dû faire face à des besoins considérables en raison du surcroît de lits nécessaires en réanimation, du manque de matériel ou de la hausse des coûts de fonctionnement. Les soutiens de BNP Paribas ont donc porté en priorité sur les régions les plus impactées par la pandémie : la province de Bergame en Italie, via l équipement d un hôpital de campagne  ; le Grand Est en France, notamment Strasbourg, Colmar, Mulhouse et Metz ; mais aussi l Île-de-France, un des départements les plus touchés avec un budget d un million d euros dévolu aux hôpitaux publics de Seine-Saint-Denis ; ou encore Madrid, par un don à l hôpital provisoire installé dans le centre des expositions et géré par le service hospitalier de la communauté de la ville.

Ont également été soutenues des structures spécialement dédiées au traitement de la maladie : au Royaume-Uni, trois hôpitaux disposant de départements réservés  ; au Luxembourg, l hôpital Schumann devenu un hub anti Covid-19  ; et aux États-Unis, via BNP Paribas US et Bank of the West, quatre établissements sur la côte Ouest et le NYC Health + Hospitals à New York, qui a distribué les fonds vers les centres hospitaliers locaux les plus touchés, dont l hôpital de campagne installé dans le Billie Jean King Tennis Center. Un peu