Your browser is not up to date and is not able to run this publication.
Learn more

Le partenariat financier de BNP Paribas a permis d équiper en matériel médical le camion de dépistage santé de l association À vos soins.

200 000 bénéficiaires du Projet Banlieues

Lancé il y a 15 ans, le programme de la Fondation BNP Paribas en faveur des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville (Projet Banlieues) touche aujourd hui 80 % de la population résidant dans les QPV. En collaboration avec le réseau des agences de la banque, il a déjà soutenu les initiatives au plan local de plus de 600 associations œuvrant pour la médiation sociale, l insertion professionnelle ou l amélioration du vivre- ensemble.

AINSI À SAINT-NAZAIRE, L ASSOCIATION À VOS SOINS,

qui travaille à la réduction des inégalités sanitaires, a bénéficié en 2019 de l engagement financier sur trois ans de la Fondation pour équiper son camion le MarSOINS. Ce véhicule de la méde- cine du travail, réaménagé en unité mobile de prévention, est désormais en mesure de proposer gratuitement des dépistages de santé aux habitants des QPV de l agglomération. Comme l ex- prime sa responsable, Maina : « Le MarSOINS est un lieu où les publics se croisent, se rencontrent et partagent ces notions de solidarité, d humanité, et de non-stigmatisation. Ce sentiment d être utile et de répondre au mieux aux besoins de chacun est extrêmement enrichissant. »

AV E C L E S A MUS O CI A L DE PA RIS , A S SURE R L H Y GIÈ NE DE S F E MME S S A NS A BRI L engagement fidèle depuis 2012 de la Fondation BNP Paribas aux côtés des équipes du Samusocial représente, sur neuf ans, un montant de 1 200 000 euros. En 2019 ce soutien a permis l ouverture en mars, rue de Charenton, dans le XIIe arrondissement, du premier espace spécifiquement dédié aux femmes à l intérieur d un bains-douches municipal. Outre l accès à l hygiène, sont proposés un accompagnement sanitaire par des professionnels de santé ainsi que du matériel de soin et de beauté. Pour ces femmes en grande précarité, dont le nombre a doublé en dix ans, ce lieu représente un véritable refuge alors que jusqu ici, seules 10 % d entre elles osaient se rendre dans les bains douches mixtes. « Je viens pour me laver et faire une lessive », témoigne Zamfira. « On m accueille avec respect ; on m a donné du savon, du shampoing, du dentifrice et une brosse à dents. Mais on me redonne surtout espoir en l avenir. »

S O

L I

D A

R I

T É

RAPPORT D ACTIVITÉ 2019 DU MÉCÉNAT 26