1514

Comment r inv nt ré e ela banque ?

Une banque locale et globale _________

La banque et, plus précisément, la relation conseiller-client sont touchées par les nombreuses mutations que nous vivons : la mondialisation, l urbanisation, l accélération du temps, le multitâche, le vieillissement La banque se trouve face à des exigences contradictoires. Il lui est demandé d être à la fois globale et locale, présente partout, tout le temps, de répondre en temps réel, de développer des solutions sur mesure, de tenir compte des préoccupations des différentes générations, dans la transparence la plus totale, tout en comblant la quête de sens des individus. L enjeu, pour la banque, c est de faire la preuve de son engagement dans les solidarités locales. C est en répondant à ces multiples injonctions qu elle peut espérer assumer ses responsabilités dans ce monde qui change.

Des clients exigeants qui ont perdu confiance _________

Inquiets pour leur avenir, les clients ont tendance aujourd hui à construire leur vie chapitre par chapitre. Ils demandent une attention particulière et réclament des attentions personnalisées. Ces citoyens-clients ont ainsi des standards de service extrêmement élevés, calqués sur ceux de la consommation grand public. Répondre à leurs attentes est un défi d autant plus fondamental pour les banques qu elles n ont pas su préserver le lien de confiance. Abîmé par la crise financière, celui-ci souffre surtout d une méconnaissance de l ancrage local de la banque et de son rôle essentiel dans le financement de l économie réelle.

« PARADOXALEMENT , LA MONDIALISATION

ENTRAÎNE UN BESOIN DE RETOUR AUX RAC

INES. »

Gilles Finchelstein

« NOUS SOMMES CO NFRONTÉS

À UN PROBLÈME DE R ICHES :

NOUS VIVONS PLUS L ONGTEMPS.

POURTANT, LES PERS ONNES

VOIENT AVANT TOUT DANS

L ALLONGEMENT DE L A VIE

LES PROBLÈMES LIÉS AU

FINANCEMENT DES R ETRAITES,

À LA DÉPENDANCE, E TC. ALORS

QU IL OFFRE AUSSI D U TEMPS

POUR SOI ET POUR LE S AUTRES. »

Serge Guérin Socio logue

« ON NE PEUT DEMA NDER

AUJOURD HUI À UN C LIENT

DE PENSER À SA BAN QUE

SANS PENSER AU SYS TÈME. »

Denis Muzet Sociol ogue,

Président de l Institu t Médiascopie

Face aux nombreuses évolutions qui impactent la relation conseiller-client, la banque doit repenser son rôle et l expliquer de manière à renforcer la proximité nécessaire au retour de la confiance.

n° 3 ANTICIPATION, MONDIALISATION,

MODERNITÉ

Autour du Directeur général de la Fondation Jean-Jaurès, Gilles Finchelstein, banquiers, sociologues, sondeurs et spécialistes de la marque ont échangé des points de vue

sur les mutations qui traversent la société et leurs conséquences pour la banque.