Your browser is not up to date and is not able to run this publication.
Learn more

AVRIL 2020 - LA LETTRE DES ACTIONNAIRES 03

CORPORATE AND INSTITUTIONAL BANKING (CIB)

En 2019, CIB renforce ses positions sur les segments de clientèle d entreprises et d institutionnels ciblés et gagne des parts de marchés. CIB est classé n°3 en EMEA1 sur la base des revenus générés sur les neuf premiers mois de 2019, et premier acteur européen derrière deux établissements américains. Le pôle confirme ses positions de leader sur le segment Corporate, avec plus de 260 nouveaux groupes d entreprises clients depuis 2016 et près de 1 500 entrées en relation avec des filiales de clients multinationaux en 2019. Les revenus de CIB, à 12,1 milliards d euros, croissent de 11,6 % par rapport à 2018. Les revenus de Global Markets, à 5,6 milliards d euros, sont en hausse de 17,9 % par rapport à 2018 et de 20,7 % hors effet de la mise en place de la nouvelle plateforme Capital Markets2 . Le métier enregistre une croissance très soutenue de l activité qui s appuie sur des gains de part de marché en particulier dans Global Markets.

Les revenus de Securities Services, à 2,2 milliards d euros, augmentent de 0,9 % par rapport à 2018, en lien avec la hausse des actifs (+8,2 % en moyenne par rapport à 2018), des transactions (+2,3 % en moyenne) et la forte croissance dans la zone Asie (+18 % par rapport à 2018). Les revenus de Corporate Banking, à 4,3 milliards d euros, sont en croissance de 9,9 % par rapport à 2018 (+6,5 % hors effet de la mise en place de la plateforme Capital Markets2). Le métier est le premier acteur européen en Investment banking sur la zone EMEA1, n°1 en Europe pour les grandes entreprises en Corporate Banking, cash management et trade finance. CIB dégage ainsi un résultat avant impôt de 3,2 milliards d euros, en très forte hausse de 19,6 %, traduisant la croissance solide de l activité conjuguée au succès de sa transformation. 1. Europe, Moyen-Orient et Afrique. 2. Plateforme commune de Global Markets et Corporate Banking pour le financement des entreprises, mise en place au premier trimestre 2019 (transfert de 136 M de revenus de Global Markets FICC à Corporate Banking en 2018).

RÉSULTATS FINANCIERS ET OPÉRATIONNELS

RÉSULTATS ANNUELS

LES PÔLES OPÉRATIONNELS

RETAIL BANKING & SERVICES

DOMESTIC MARKETS Les encours de crédit augmentent de 4,1 % avec une bonne progression dans la banque de détail notamment en France et en Belgique. Les dépôts augmentent de 7,2 % par rapport à 2018. La banque privée enregistre un bon niveau de collecte nette de +5,6 milliards d euros. Le pôle confirme le succès de ses offres digitales avec 9,7 millions de clients digitaux. Hello Bank! atteint 506 000 clients en Belgique, 520 000 clients en France et plus de 1,5 million de clients en Allemagne. Nickel, leader sur le marché des néobanques en France, dépasse dépasse 1,5 million de comptes ouverts au 31 décembre 2019 (+33 % par rapport au 31 décembre 2018). Le produit net bancaire1, à 15,8 milliards d euros, est en hausse de 0,8 % par rapport à 2018, la croissance des volumes de crédit et la forte progression dans les métiers spécialisés étant presque entièrement compensées par l effet de l environnement des taux bas dans les réseaux. Les frais de gestion1 n augmentent que de 0,3 % ; ils sont en baisse dans les réseaux (-0,5 %2) mais augmentent dans les métiers spécialisés en lien avec la croissance de l activité. L effet de ciseaux pour le pôle dans son ensemble est positif (+0,5 point). Le pôle enregistre ainsi une hausse de son résultat avant impôt3 de 3,7 % par rapport à 2018, à 3,8 milliards d euros.

INTERNATIONAL FINANCIAL SERVICES International Financial Services déploie une activité commerciale soutenue : les encours de crédits sont en hausse de 8,1 % par rapport à 2018 et le pôle enregistre une collecte nette de 20,2 milliards d euros. Les actifs sous gestion des métiers d épargne et d assurance atteignent 1 123 milliards d euros (+9,3 % par rapport au 31 décembre 2018). Le pôle compte déjà 3,9 millions de clients digitaux, et développe avec succès de nouvelles solutions digitales : 85 % des opérations chez Personal Finance sont par exemple réalisées en self care. Le produit net bancaire du pôle, à 17,2 milliards d euros, est en hausse de 6,9 % par rapport à 2018. Les frais de gestion, à 10,5 milliards d euros, sont en hausse de 4,5 %. A périmètre et change constants, ils n augmentent que de 1,5 %, la hausse étant contenue grâce aux mesures d économies de coûts et aux gains d efficacité opérationnelle. L effet de ciseaux est positif de 2,4 points. Le résultat avant impôt d International Financial Services s établit ainsi à 5,2 milliards d euros, en hausse de 4,5 % par rapport à 2018, et de +6,7 % à périmètre et change constants. 1. Intégrant 100 % de la Banque Privée en France (hors effets PEL/CEL), en Italie, en Belgique et au Luxembourg. 2. BDDF, BNL bc et BDDB. 3. Hors effets PEL/CEL de + 12 millions d euros contre + 20 millions d euros en 2018.

En millions d euros 2019 2018 2019/2018 Produit net bancaire 44 597 42 516 + 4,9 % Frais de gestion - 31 337 - 30 583 + 2,5 % Résultat brut d exploitation 13 260 11 933 + 11,1 % Coût du risque - 3 203 - 2 764 + 15,9 % Résultat d exploitation 10 057 9 169 + 9,7 % Éléments hors exploitation 1 337 1 039 + 28,7 % Résultat avant impôt 11 394 10 208 + 11,6 % Résultat net part du Groupe 8 173 7 526 + 8,6 %