Document de référence et rapport fi nancier annuel 2014 - BNP PARIBAS276

5 RISQUES ET ADÉQUATION DES FONDS PROPRES

5

Gestion des risques

Ces principes sont les suivants :

■ rentabilité ajustée du risque et de la volatilité des résultats.

Le Groupe cherche à générer des résultats ajustés des risques qui soient durables et fondés sur les besoins des clients. Pour être durable, la rentabilité doit reposer sur une sélectivité et une évolution contrôlées des actifs de BNP Paribas, la recherche d activités diversifi ées ainsi qu une gestion attentive des ressources humaines et des talents du Groupe. Bien que le Groupe consente à une certaine volatilité de ses revenus, il cherche à contenir en permanence le montant de ses pertes potentielles découlant d un scénario adverse ;

■ adéquation des fonds propres.

BNP Paribas détient suffi samment de fonds propres pour faire face à un scénario adverse et satisfaire aux exigences réglementaires en vigueur. Dans le cadre de ses activités bancaires, BNP Paribas accepte de prendre des risques lorsque ceux-ci sont accompagnés d une rentabilité adaptée, projetée sur une durée adéquate et quand leurs impacts sur le Profi l de Risque paraissent acceptables ;

■ fi nancement et liquidité.

Le Groupe s assure que la diversifi cation et l équilibre entre ses emplois et ressources correspond à une stratégie de fi nancement conservatrice, afi n de pouvoir faire face à un scénario adverse. Le Groupe s assure du respect des ratios de liquidité réglementaires en vigueur ;

■ concentrations.

Le Groupe développe et maintient un portefeuille de risques diversifi é, évitant les concentrations (contreparties, secteurs et pays) et s assure qu il respecte les politiques de concentration en vigueur ;

■ activités d assurance.

BNP Paribas Cardif est principalement exposé aux risques de crédit, de souscription et de marché. L entité suit attentivement ses expositions et sa rentabilité en prenant en compte ces risques et l adéquation de ses fonds propres aux exigences de solvabilité réglementaires ;

■ risques non quantifi ables.

Les risques qui, par nature, sont diffi cilement quantifi ables doivent être réduits au minimum, par une gestion adéquate et des procédures de contrôle. Les risques de réputation et de non-conformité, en particulier, appartiennent à cette catégorie.

Les principes ci-dessus sont complétés par des orientations qualitatives issues de décisions prises lors de différents Comités stratégiques de risque.

Celles-ci doivent être considérées comme partie intégrante de cette politique :

■ décisions de portefeuille ;

■ décisions au niveau des contreparties ;

■ décisions sur les nouveaux produits ou nouvelles activités ;

■ politiques transversales.

SURVEILLANCE DES INDICATEURS DU PROFIL DE RISQUE La Direction Générale traduit la politique de Profi l de Risque en une série d indicateurs et de limites afi n de comparer, de façon quantifi ée, le Profi l de Risque réel du Groupe avec le Profi l de Risque cible (Indicateurs de Profi l de Risque). Ces indicateurs sont suivis trimestriellement dans le tableau de bord des risques présenté au CCIRC.

TYPOLOGIE DES RISQUES

La typologie des risques retenue par BNP Paribas évolue au rythme des travaux méthodologiques et des exigences réglementaires.

RISQUE DE CRÉDIT Le risque de crédit est défi ni comme la probabilité que l emprunteur ou une contrepartie ne remplisse pas ses obligations conformément aux conditions convenues. L évaluation de cette probabilité de défaut et du taux de recouvrement du prêt ou de la créance en cas de défaut est un élément essentiel de l évaluation de la qualité du crédit.

TITRISATION La titrisation est une opération ou un montage par lequel le risque de crédit associé à une exposition ou à un ensemble d expositions est subdivisé en tranches, et qui présente les caractéristiques suivantes :

■ un transfert signifi catif de risque ;

■ les paiements effectués dans le cadre de l opération ou du montage dépendent de la performance de l exposition ou de l ensemble d expositions d origine ;

■ la subordination des tranches détermine la répartition des pertes pendant la durée du transfert de risque.

En conséquence, tout engagement (y compris les dérivés et les lignes de liquidité) accordé en vertu d une opération de titrisation doit être traité comme une exposition de titrisation. L essentiel de ces engagements est en portefeuille bancaire prudentiel (section 5.5). Les engagements classés en portefeuille de négociation sont détaillés dans la section 5.7 Risque de marché.

RISQUE DE CONTREPARTIE Le risque de contrepartie est la manifestation du risque de crédit à l occasion d opérations de marché, d investissements, et/ou de règlements. Ces opérations comprennent les contrats bilatéraux, c est-à- dire de gré à gré (over-the-counter OTC) qui peuvent exposer la Banque au risque de défaut de sa contrepartie. Le montant de ce risque varie au cours du temps avec l évolution des paramètres de marché affectant la valeur potentielle future des transactions concernées.