Document de référence et rapport fi nancier annuel 2014 - BNP PARIBAS 297

5RISQUES ET ADÉQUATION DES FONDS PROPRES

5

Risque de crédit

Sur les administrations centrales et banques centrales, le Groupe est principalement exposé sur des contreparties de très bonne qualité, pour la plupart des pays développés, bénéfi ciant par conséquent de très bonnes notes internes et d une moyenne des pertes en cas de défaut très faible.

La majorité des engagements sur les entreprises porte sur des clients de très bonne ou de bonne qualité, refl étant le poids important des grands groupes multinationaux dans la clientèle du Groupe. Les autres engagements correspondent en grande partie à des opérations structurées ou garanties par des actifs de bonne qualité, ce que refl ètent les niveaux moyens des pertes en cas de défaut.

DISPOSITIF DE NOTATION INTERNE PROPRE À LA CLIENTÈLE DE DÉ TAIL [Audité] La Politique Générale de Notation Retail (PGNR) fi xe le cadre permettant aux pôles et à la Direction des Risques de mesurer, hiérarchiser et suivre de manière homogène l évolution des risques de crédit encourus par le Groupe. Cette politique s applique aux transactions caractérisées par une forte granularité, une faible volumétrie unitaire et un traitement standardisé du risque de crédit. La politique générale représente le cadre d ensemble dans lequel se déploient les scores ; elle précise notamment :

■ les principes généraux du dispositif de notation interne, soulignant l importance de la qualité de ce dispositif et de son adaptation aux évolutions ;

■ les principes propres à la défi nition des Classes Homogènes de Risque (CHR) ;

■ les principes relatifs aux modèles, notamment la nécessité de développer des modèles discriminants et interprétables, de s appuyer

sur la modélisation ou l observation a posteriori des indicateurs de risque pour paramétrer les engagements. Les indicateurs de risque doivent être quantifi és sur la base d un historique d au moins cinq ans et d un échantillonnage important et représentatif. Enfi n, les modèles doivent être précisément documentés.

L essentiel des contreparties du portefeuille Clientèle de détail fait l objet d un score de comportement servant à déterminer la probabilité de défaut et pour chaque transaction, le taux de recouvrement (TRG) et la valeur exposée au risque (EAD). Ces paramètres sont calculés chaque mois sur la base des informations les plus récentes et déclinés en différents scores d octroi mis à disposition de la fonction commerciale. Celle-ci n intervient pas dans la détermination des paramètres de risque. Ces méthodes sont appliquées de manière homogène sur l ensemble de la clientèle de détail.

Sur le périmètre de BNP Paribas Personal Finance éligible aux méthodes IRBA, les paramètres de risque sont déterminés par la fonction Risques, sur base statistique en fonction des caractéristiques des clients et de l historique de la relation.

Les méthodologies de construction et de suivi des scores permettent d affecter les clients individuels à des classes homogènes en termes de risque de défaillance. Il en est de même pour les autres paramètres : EAD et LGD.

Le graphique ci-après présente la répartition par note des encours sains relatifs au portefeuille des crédits et engagements sur les contreparties de la clientèle de détail pour tous les métiers du Groupe, utilisant l approche de notation interne avancée.

Cette exposition sur les encours sains représente 196 milliards d euros du montant brut du risque de crédit au 31 décembre 2014, en progression de 9 milliards d euros par rapport au 31 décembre 2013 à 187 milliards d euros.