Document de référence et rapport fi nancier annuel 2014 - BNP PARIBAS342

5 RISQUES ET ADÉQUATION DES FONDS PROPRES

5

Risques souverains

et des comportements historiques de la clientèle (hypothèses de remboursement anticipé, taux de défaut estimés).

Les dépôts à vue, qui ne portent pas d intérêts contractuels, s analysent comme des passifs fi nanciers à taux fi xe à moyen terme. La valeur de ces passifs est donc sensible à l évolution des taux d intérêt. La loi d écoulement utilisée s appuie sur des analyses historiques.

Pour chaque relation de couverture, l effi cacité prospective est mesurée en s assurant que pour chaque bande d échéance, l encours des éléments couverts est supérieur à l encours des instruments fi nanciers dérivés de couverture désignés.

L effi cacité rétrospective est mesurée en s assurant que l évolution mensuelle de l encours couvert en début de période ne met pas en évidence de surcouverture a posteriori.

Couverture de résultat (Cash-Flow Hedge)

En matière de risque de taux d intérêt, le Groupe utilise des instruments fi nanciers dérivés en couverture de la variation des produits et charges

attachés aux actifs et aux passifs à taux révisable. Des transactions futures hautement probables sont également couvertes. Les éléments couverts sont positionnés dans des échéanciers, par devise et par index de taux. Après prise en compte des hypothèses de remboursement anticipé et des taux de défaut estimés, le Groupe couvre au moyen d instruments fi nanciers dérivés tout ou partie de l exposition aux risques induite par ces instruments à taux révisable.

En matière de risque de change, le Groupe couvre la variabilité des composantes du résultat du Groupe. En particulier, les fl ux de revenus futurs (intérêts et commissions notamment) générés par les activités des principales fi liales ou succursales du Groupe dans une devise différente de leur monnaie fonctionnelle peuvent faire l objet d une couverture. Comme en matière de couverture du risque de taux, la documentation et l appréciation de l effi cacité de ces relations de couverture s appuient sur des échéanciers prévisionnels.

Le tableau suivant présente sur le périmètre des opérations à moyen et long terme de BNP Paribas SA le montant, ventilé par date prévisionnelle d échéance, des fl ux de trésorerie qui font l objet d une couverture, ce qui représente l essentiel des opérations du Groupe.

➤ TABLEAU N° 64 : FLUX DE TRÉSORERIE FAISANT L OBJET DE COUVERTURE

En millions d euros 31 décembre 2014 31 décembre 2013

Durée restant à courir Inférieure

à 1 an De 1 an à 5 ans

Plus de 5 ans Total

Inférieure à 1 an

De 1 an à 5 ans

Plus de 5 ans Total

Flux de trésorerie couverts 164 274 155 593 417 940 351 1 708

Au cours de l année 2014, aucune relation de couverture de résultats futurs n a été déqualifi ée, au motif que la réalisation de cet événement futur ne serait plus hautement probable.

5.8 Risques souverains [Audité]

Le risque souverain est le risque de défaut d un État sur sa dette, c est- à-dire une interruption temporaire ou prolongée du service de la dette (intérêts et/ou principal).

La détention de titres de dettes émis par des États souverains est liée à la gestion de la liquidité du Groupe. Celle-ci repose sur la détention de titres disponibles éligibles au refi nancement des Banques Centrales et comprend une proportion importante de titres de dettes émis par les États présentant une notation de qualité, représentative d un niveau de risque faible. En outre, dans le cadre de la politique d adossement du bilan et de gestion du risque de taux d intérêt structurel, le Groupe détient également un portefeuille d actifs qui comprend des titres de créances souveraines dont les caractéristiques de taux participent à ses stratégies

de couverture. Par ailleurs, le Groupe est teneur de marché de titres de dette souveraine dans de nombreux pays, ce qui le conduit à détenir des inventaires temporaires de négoce à l achat et à la vente, en partie couverts par des dérivés.

L encours de titres émis par des émetteurs souverains de la zone euro au sein du portefeuille bancaire du Groupe s élève à 55 milliards d euros au 31 décembre 2014, hors réévaluation et avec les intérêts courus. Il se compare à 46,6 milliards d euros au 31 décembre 2013.

Hors Espace Économique Européen, les titres détenus au sein du portefeuille bancaire sur des émetteurs souverains s élèvent au 31 décembre 2014 à 19,2 milliards d euros, contre 19 milliards d euros au 31 décembre 2013.