Document de référence et rapport fi nancier annuel 2014 - BNP PARIBAS 347

5RISQUES ET ADÉQUATION DES FONDS PROPRES

5

Risque de liquidité

➤ GRAPHIQUE N° 9 : ÉVOLUTION DU BILAN FINANCÉ

48 50

612

57 118

320

309

Excédent 144 Md (2)

97 Md au 31 12 2013

119%

41 103 160 92

266

50

277

432

309

637

81 155 36

116

180 114

31.12.13 31.12.14 31.12.14 31.12.13

Actifs dérivés compensés

Total bilan comptable

Total bilan financé (1)

Prises en pension de titres compensées (8)

Comptes de régularisation compensés Contribution de l Assurance (9)

Dépôts Banques Centrales Actifs interbancaires

Titres de dette (3) Inventaire de négoce clientèle (4)

Crédits clientèle

Actifs tangibles et intangibles

Passifs dérivés compensés

Mises en pension de titres compensées

Comptes de régularisation compensés Contribution de l Assurance

Ressources CT (5)

Ressources MLT (6)

Dépôts clients (7)

Fonds propres et assimilés

(1) Bilan après compensation des dérivés, des pensions, des prêts / emprunts de titres et des comptes de régularisation. (2) Dont 53 MdsUSD. (3) Y compris HQLA. (4) Y compris les montants nets des dérivés, des pensions et des comptes de régularisation. (5) Y compris LTRO. (6) Dont 14 Md de TLTRO. (7) Dont ressources MLT placées dans les réseaux : 44 Md au 31.12.13 et 40 Md au 31.12.14. (8) Hors le montant non compensé de prises en pension repris dans le bilan financé pour 81 Md . (9) Y compris le passage en intégration proportionnelle des sociétés en contrôle conjoint pour -6 Md .

314

1 811

979

2 078

1 075

2 078

1 075

1 811

979

100

652

160 163

180 91

299 314

572

145 165

97

160 79

279

433

Besoins de financement de l activité clientèle

Ressources stables

Le bilan fi nancé permet d apprécier l équilibre de structure du bilan en identifi ant notamment :

■ les besoins de fi nancement de l activité (crédits clientèle, inventaire de négoce clientèle et actifs tangibles et intangibles du Groupe) pour un total de 768 milliards d euros à fi n 2014 ;

■ les ressources stables du Groupe constituées des dépôts des clients, des ressources à moyen et long terme et des fonds propres et assimilés, pour un total de 912 milliards d euros ;

■ l excédent de 144 milliards d euros traduit le surplus des dépôts clientèle et des ressources à moyen et long terme sur les besoins de financement de l activité de clientèle qui est investi en actifs essentiellement liquides pour contribuer à la réserve de liquidité ;

■ les ressources à court terme investies essentiellement en actifs liquides (dépôts Banques Centrales, actifs interbancaires, titres de dette).

Sur l année 2014, le surplus de ressources stables (dépôts clients) et ressources à moyen et long terme sur les actifs clientèle augmente de 47 milliards d euros, passant de 97 milliards d euros (114 % exprimé en ratio) à fi n 2013 à 144 milliards d euros à fi n 2014 (119 % en ratio). Cette évolution est essentiellement due à :

■ une augmentation des dépôts clientèle pour 80 milliards d euros tandis que les crédits clientèle n augmentent que de 25 milliards d euros ;

■ une augmentation des ressources à moyen et long terme de 15 milliards d euros dans le cadre de la préparation du plan 2016 notamment liée au TLTRO pour 14 milliards d euros, ce qui augmente les dépôts en Banques Centrales, en attendant son redéploiement sur l activité commerciale sur l année 2015.

Besoin de fi nancement des métiers du Groupe

Le bilan financé est une restitution synthétique d une partie des indicateurs utilisés pour le pilotage interne de la liquidité pour les métiers et les entités du Groupe.

La consommation de liquidité associée à l activité des différents métiers est pilotée dans le cadre du dispositif de gestion du Groupe, en particulier en mesurant l écart entre besoins de fi nancement commerciaux (crédits et découverts clientèle, actifs de trading ) et ressources de fi nancement commerciales (dépôts clientèle, placement de titres de dette du Groupe auprès de la clientèle, passifs de trading ).

Cet indicateur est suivi pour les différents métiers du Groupe par devise principale et par entité du Groupe.

À cet indicateur de consommation de liquidité commerciale, s ajoute un suivi des besoins de fi nancement et des ressources de l ALM Trésorerie et des ressources structurelles du Groupe.