Document de référence et rapport fi nancier annuel 2014 - BNP PARIBAS458

7 UNE BANQUE RESPONSABLE : INFORMATIONS SUR LA RESPONSABILITÉ ÉCONOMIQUE, SOCIALE, CIVIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DE BNP PARIBAS

7

Responsabilité civique : lutter contre l exclusion, promouvoir l éducation et la culture

déployé pour identifi er les clients en situation délicate. Partout en France, 400 conseillers dédiés, assistés d experts, prennent en charge les clients les plus fragiles : après un diagnostic budgétaire approfondi, ils apportent des solutions personnalisées. Les conseillers de clientèle sont formés afi n de soutenir au mieux leurs clients face aux accidents de la vie et de mettre en place un dispositif de prévention et de pédagogie. Pour être encore plus effi cace, BNP Paribas a mis en place une convention de coopération avec CRESUS destinée à certains clients dont la situation fi nancière est devenue trop complexe. CRESUS assure alors l accompagnement budgétaire et la médiation en cas de multi-détention de crédits.

Enfi n, depuis janvier 2011, BNP Paribas propose gratuitement la GPA « Gamme de Paiement Alternatif » pour les accompagner dans les moments plus diffi ciles.

Améliorer la formation du public sur les enjeux fi nanciers

L éducation fi nancière a démontré son effi cacité pour lutter contre le surendettement et favoriser le développement économique. En 2014, les collaborateurs de BNP Paribas se sont à nouveau fortement engagés, en participant à la conception de contenus de formation et d outils pédagogiques ou encore en formant le grand public.

En 2014, plus de 300 000 personnes ont ainsi pu accéder à ces programmes non seulement dans les marchés domestiques mais aussi en Allemagne, en Espagne, aux Pays-Bas, aux États-Unis, en Inde ou encore à Singapour.

De très nombreux programmes ciblent en priorité les jeunes :

■ Au Luxembourg, le programme « Startin Finance » visant l éducation fi nancière des plus de 12 ans s est poursuivi .

■ BNP Paribas Cardif a signé en 2013 un partenariat de 3 ans avec « Entreprendre pour Apprendre », une fédération d associations dont la vocation est de favoriser l esprit d entreprendre des jeunes et de développer progressivement leurs compétences entrepreneuriales. Son soutien est double, conjuguant apport fi nancier et mécénat de compétences. En 2014, 54 collaborateurs se sont impliqués tout au long de l année scolaire dans le parrainage d entrepreneurs (contre 42 en 2013).

■ La fi liale de conservation de titres du Groupe, BNP Paribas Securities Services, a fédéré ses initiatives de solidarité partout dans le monde autour de projets éducatifs en lançant le programme « Securities Services for Education ». Il vise à accompagner les jeunes dans leur scolarité et à les conduire à maîtriser les sujets économiques et fi nanciers. 140 collaborateurs ont ainsi œuvré auprès de plus de 1 000 bénéfi ciaires dans une douzaine de pays (des femmes entrepreneurs en Inde, des gens du voyage au Luxembourg, des lycéens en Australie et en Nouvelle-Zélande ).

■ Au Maroc, la BMCI participe depuis 2012 à la « Semaine de l Éducation Financière pour les enfants et les jeunes ». Cet événement national a pour objectif de familiariser les collégiens et les lycéens aux concepts bancaires et fi nanciers à travers des journées portes ouvertes organisées en agences et des conférences « Journée de la Finance » animées par des collaborateurs. En 2014, 48 agences ont participé et plus de 3 000 élèves ont été formés.

D autres actions sont destinées aux entrepreneurs ou aux familles :

■ En Turquie, la TEB Family Academy aide les ménages à gérer leur budget, tandis qu à Hawaï , la First Hawaiian Bank a organisé 18 séminaires auxquels ont participé 3 731 clients particuliers, travailleurs indépendants et PME. De nombreux thèmes ont été couverts, tels que la gestion du budget, la préparation de la retraite, la Sécurité sociale et le « Medicare » ou encore les perspectives économiques pour Hawaï .

D autres programmes concernent tous les publics :

■ En France, la Fondation Cetelem pour l éducation budgétaire a poursuivi cette mission dans le prolongement du métier de BNP Paribas Personal Finance et de son engagement en faveur d un crédit responsable®. Ainsi, la Fondation Cetelem construit des outils de formation destinés aux formateurs d associations ou d institutions partenaires, engagées avec elle dans l éducation budgétaire. Elle leur apporte également un accompagnement pédagogique et un soutien fi nancier dans la mise en œuvre des programmes. En 2014, plus de 11 500 jeunes (lycéens, jeunes en insertion, apprentis) ou adultes en diffi culté en France ont pu bénéfi cier de cette sensibilisation.

■ En Italie, à travers son programme EduCare, BNL propose un ensemble de cours d éducation budgétaire à destination des clients et non- clients. Après avoir ajouté un focus sur le numérique et dispensé des cours en dehors de ses agences en 2013, EduCare a lancé en 2014 l école EduCare (EduCare Scuola). Grâce à cette initiative, plus de 5 000 classes d enfants de 9 à 11 ans ont bénéfi cié de formations à l éducation budgétaire. De plus, le 15 mai 2014, 440 événements ont été organisés dans tout le pays sur le thème de la retraite. Parallèlement, depuis 2011, Findomestic, la filiale de crédit à la consommation de Personal Finance, a déployé son programme grand public d éducation à la fi nance et à l assurance. Disponibles sur le site internet PerCorsi, ses modules ont été visionnés plus de 12 300 fois.

■ Au Burkina Faso, une grande campagne d éducation fi nancière a été lancée via la principale radio du pays. Quinze émissions de 4 minutes, touchant en moyenne 3 millions d auditeurs, ont été diffusées 420 fois entre septembre et décembre 2014. Elles ont sensibilisé au rôle des banques et présenté les produits bancaires de base.

LE « PROJET BANLIEUES » : UN ENGAGEMENT FORT EN FRANCE Très présent dans les grandes agglomérations, BNP Paribas a également fait bénéfi cier leurs banlieues d une part importante de ses créations d emplois depuis 15 ans : le Groupe est notamment devenu le premier employeur privé de Seine-Saint-Denis.

La Fondation BNP Paribas, en coordination avec la Banque De Détail en France (BDDF), s engage en faveur des quartiers populaires en soutenant les initiatives locales, la création d entreprises et les actions éducatives en faveur des plus jeunes. Autant de moyens pour lutter contre les différentes formes d exclusion dans les zones urbaines sensibles. Son action se décline dans trois domaines :

La création d entreprises et l insertion professionnelle

Depuis plus de 20 ans, BNP Paribas accompagne sur le terrain les projets d entrepreneurs relevant du microcrédit :

■ L Adie (Association pour le droit à l initiative économique), qui aide les personnes exclues du système bancaire classique à créer leur entreprise, est soutenue par BNP Paribas et sa Fondation depuis