Document de référence et rapport fi nancier annuel 2016 - BNP PARIBAS 123

3ACTIVITÉS ET ÉLÉMENTS COMPTABLES EN 2016

3

Compte de résultat

L autre facteur principal ayant un effet sur la marge d intérêts est l écart entre le taux d emprunt et le taux de fi nancement, qui est lui- même infl uencé par plusieurs facteurs. Ceux-ci comprennent les taux de financement des banques centrales (qui influencent aussi bien le rendement des actifs porteurs d intérêts que les taux payés sur les sources de financement, mais pas nécessairement de manière linéaire et simultanée), la proportion des sources de fi nancement que représentent les dépôts non rémunérés des clients, les décisions prises par le gouvernement d augmenter ou de réduire les taux de rémunération des comptes d épargne réglementés, l environnement concurrentiel, les poids relatifs des différents produits porteurs d intérêts du Groupe, dont les marges types diffèrent du fait de différences d environnement concurrentiel, et la stratégie de couverture de la Banque ainsi que le traitement comptable des opérations de couverture.

En 2016, la marge d intérêts baisse de 1 % par rapport à 2015 et s élève à 22 376 millions d euros. Cette variation résulte principalement d un recul des produits nets des portefeuilles d instruments fi nanciers en valeur de marché par résultat (154 millions d euros en 2016 contre 754 millions d euros en 2015), ainsi que par la baisse des résultats des opérations avec la clientèle (17 553 millions d euros en 2016 contre 17 706 millions d euros en 2015) et des opérations interbancaires (- 233 millions d euros en 2016 contre 63 millions d euros en 2015). A contrario, on constate une évolution positive des produits nets des instruments de couverture de résultats futurs (+ 411 millions d euros par rapport à 2015) et des produits nets des instruments de couverture des portefeuilles couverts en taux (+ 416 millions d euros par rapport à 2015). En outre, les charges nettes relatives aux emprunts émis par le Groupe diminuent en passant de -1 805 millions d euros en 2015 à - 1 662 millions d euros en 2016.

PRODUITS NETS DE COMMISSIONS Les produits nets de commissions recouvrent les commissions sur les opérations sur le marché interbancaire et le marché monétaire, les opérations avec la clientèle, les opérations sur titres, les opérations de change et d arbitrage, les engagements sur titres, les instruments financiers à terme et les services financiers. Les produits nets de commissions diminuent de 5 % et passent de 7 615 millions d euros en 2015 à 7 202 millions d euros en 2016.

GAINS NETS SUR INSTRUMENTS FINANCIERS ÉVALUÉS EN VALEUR DE MARCHÉ OU DE MODÈLE PAR RÉSULTAT Ce poste regroupe tous les éléments de résultat (à l exception des produits et charges d intérêts, qui apparaissent dans la rubrique « Marge d intérêts », ainsi qu il est décrit ci-dessus) afférents aux instruments fi nanciers gérés au sein du portefeuille de négoce et aux instruments fi nanciers que le Groupe a désignés comme évaluables en valeur de marché ou de modèle par résultat conformément à l option offerte par la norme IAS 39. Ceci recouvre les plus-values et moins-values de cessions, les plus-values et moins-values liées à l évaluation à la valeur de marché ou de modèle, ainsi que les dividendes des titres à revenu variable.

Le poste comprend également les produits ou pertes résultant de l ineffi cacité des couvertures de valeur, des couvertures de résultats futurs ou des couvertures des investissements nets en devises.

Les gains nets sur les instruments fi nanciers évalués en valeur de marché ou de modèle par résultat ont augmenté de 2 %, passant de 6 054 millions d euros en 2015 à 6 189 millions d euros en 2016. Les plus-values et moins-values résultant des fl ux d achats et de ventes et les réévaluations d instruments fi nanciers, monétaires ou dérivés, doivent être évaluées dans leur ensemble afi n de refl éter correctement le résultat des activités de marché.

L évolution des résultats nets sur les instruments évalués en valeur de marché ou de modèle sur option est en partie imputable au risque émetteur du Groupe BNP Paribas, pour un gain de 25 millions d euros en 2016, contre un gain de 266 millions d euros en 2015. Les autres composantes du résultat dégagé sur les éléments valorisés en valeur de marché par résultat sur option se compensent partiellement avec les variations de valeur des instruments fi nanciers dérivés qui couvrent ces actifs.

La variation résiduelle des gains nets sur portefeuilles de transaction évalués en valeur de marché ou de modèle par résultat procède en grande partie de la combinaison d une baisse des instruments fi nanciers de capital et d une hausse des gains nets sur instruments fi nanciers de change.

GAINS NETS SUR ACTIFS FINANCIERS DISPONIBLES À LA VENTE ET AUTRES ACTIFS FINANCIERS NON ÉVALUÉS EN VALEUR DE MARCHÉ Ce poste comprend les gains nets classés dans la catégorie des actifs fi nanciers disponibles à la vente. Les variations de la valeur de marché (hors intérêts échus) de ces actifs sont comptabilisées initialement sous la rubrique « Variation d actifs et de passifs comptabilisés directement en capitaux propres ». Lors de la cession de ces actifs ou de l identifi cation d une perte de valeur, ces gains ou pertes latents sont constatés en compte de résultat sous la rubrique « Gains ou pertes nets sur actifs fi nanciers disponibles à la vente et autres actifs fi nanciers non évalués en valeur de marché ».

Ce poste comprend également les résultats de cession des autres actifs fi nanciers qui ne sont pas évalués en valeur de marché ou de modèle.

Les gains nets sur actifs fi nanciers disponibles à la vente et autres actifs fi nanciers non évalués en valeur de marché ou de modèle augmentent de 49 % soit 726 millions d euros, passant de 1 485 millions d euros en 2015 à 2 211 millions d euros en 2016.

Les gains nets comprennent, entre autres, une plus-value de cession des titres Visa Europe pour 597 millions d euros.

PRODUITS ET CHARGES DES AUTRES ACTIVITÉS Ce poste comprend, entre autres, les produits nets de l activité d assurance, des immeubles de placement, des immobilisations en location simple et des activités de promotion immobilière. Les produits et charges des autres activités ont augmenté de 4 %, passant de 5 231 millions en 2015 à 5 433 millions d euros en 2016. Cette variation résulte principalement d une hausse des produits nets des immobilisations en location simple de 127 millions d euros, ainsi que des produits nets des immeubles de placement pour 36 millions d euros.