Document de référence et rapport fi nancier annuel 2016 - BNP PARIBAS280

5 RISQUES ET ADÉQUATION DES FONDS PROPRES PILIER 3

5

Gestion des risques

■ stress tests budgétaires : ils contribuent à la planifi cation des besoins en capital sur trois ans (ou quatre ans dans le cadre du plan 2020). Des stress tests sont effectués chaque année dans le cadre de l élaboration du budget et intégrés dans l ICAAP. Ils sont examinés au niveau des pôles et métiers de la Banque avant d être consolidés au niveau du Groupe pour donner une vue synthétique de l impact sur le capital et les résultats de la Banque.

L objectif des stress tests dans le processus budgétaire est d évaluer l impact d un scénario macroéconomique défavorable sur le Groupe et ses activités. Ces stress tests sont intégrés au processus budgétaire annuel, qui se décline sur la base d un scénario économique central et d un scénario économique stressé.

L impact du scénario adverse est mesuré sur le compte de résultat (PNB, coût du risque ), les actifs pondérés et les fonds propres.

Le résultat fi nal recherché des stress tests est un ratio de solvabilité sous contrainte au niveau du Groupe, ainsi que l identification des mesures d adaptation nécessaires. Les scénarios retenus, les résultats des stress tests et les propositions d actions correctrices éventuelles (allégement des expositions sur un sous-segment, modifi cation de la politique de fi nancement, de liquidité ) sont intégrés aux synthèses budgétaires présentées à la Direction Générale à l issue du processus budgétaire.

Gouvernance et mise en œuvre

Ce dispositif bénéfi cie d une gouvernance établie, avec des responsabilités claires, partagées entre les entités opérationnelles, afi n d en favoriser l insertion opérationnelle et la pertinence, la fonction Finance, la fonction Risque et l ALM Trésorerie, qui en assurent la cohérence globale.

Les méthodologies de stress tests sont déclinées selon les grandes familles de risques, et font l objet d une revue indépendante.

Les stress tests peuvent être élaborés au niveau du Groupe, d un métier ou d un sous-portefeuille donné, sur un ou plusieurs types de risques et sur un nombre de variables plus ou moins important en fonction de l objectif poursuivi. Le cas échéant, les résultats des modèles quantitatifs peuvent être ajustés par des jugements experts.

Depuis sa création, le dispositif de stress tests du Groupe évolue de manière permanente afi n d intégrer les derniers développements dans ce domaine, que ce soit en termes de méthodologies, ou d insertion opérationnelle accrue dans les processus de gestion du Groupe. Le dispositif de stress testing dédié par type de risque est détaillé dans les sections 5.4 Risque de crédit, 5.6 Risque de contrepartie et 5.7 Risque de marché.

DÉFINITION DES SCÉNARIOS DE STRESS TESTS INTERNES Dans les exercices de stress test, il est d usage de distinguer le scénario central du (ou des) scénario(s) adverse(s). De manière générale, un scénario macroéconomique est un ensemble de valeurs de variables macroéconomiques (le PIB et ses composantes, l infl ation, l emploi et le chômage, les taux d intérêt et de change, les valeurs des cours boursiers, les prix des matières premières ) et fi nancières projetées sur une période donnée future.

Scénario central

Le scénario central est considéré comme le scénario le plus probable sur la période de projection retenue. Afin d élaborer un scénario central, il convient de répondre à la question suivante : à la lumière de l environnement économique et fi nancier du moment et en prenant en compte les décisions de politique économique (sur les plans monétaire, budgétaire, fiscal ), comment les variables macroéconomiques et fi nancières vont-elles évoluer dans le futur ?

Le scénario central est établi par la Recherche Économique du Groupe, de concert avec l ALM Trésorerie, les experts actions et matières premières du Groupe. Le scénario central est celui du Groupe BNP Paribas à un moment donné. Comme il est d usage, le scénario global est composé de scénarios régionaux et nationaux (zone euro, France, Italie, Belgique, Espagne, Allemagne, Royaume-Uni, Pologne, Turquie, États-Unis, Japon Chine, Inde, Russie ) cohérents entre eux.

Scénario adverse

Un scénario adverse décrit un ou plusieurs chocs potentiels pouvant affecter l environnement économique et fi nancier au cours de la période de projection, comme la concrétisation d un ou de plusieurs risques pesant sur le scénario central. Ainsi, un scénario adverse est toujours défi ni par rapport à un scénario central.

Afi n d élaborer un scénario adverse, il convient de répondre à la question suivante : si un tel événement venait à se produire, comment les variables macroéconomiques et fi nancières évolueraient-elles ? Le ou les chocs sont traduits sur les variables économiques et fi nancières énumérées plus haut sous la forme d écarts par rapport à leur valeur dans le scénario central. Les scénarios adverses ne correspondent donc pas à la prévision de l évolution la plus probable de l économie. C est la raison pour laquelle les scénarios centraux sont défi nis comme des ensembles de « prévisions » et les scénarios adverses comme des ensembles de « projections ».