Document de référence et rapport fi nancier annuel 2016 - BNP PARIBAS298

5 RISQUES ET ADÉQUATION DES FONDS PROPRES PILIER 3

5

Risque de crédit

pratiqué pour la notation, des analyses globales sont effectuées selon les politiques de notation et les sites géographiques. Les différences sont analysées en tenant compte du caractère fortement bimodal de ce paramètre.

L ensemble de ces travaux est revu chaque année en Comité capital (voir section 5.2 partie Gestion du capital). Les backtestings font aussi l objet d une certifi cation interne par une équipe indépendante. Ils sont par ailleurs communiqués au superviseur.

Les estimations internes des paramètres de risque sont utilisées dans la gestion quotidienne de la Banque conformément aux préconisations de la réglementation. Ainsi, au-delà du calcul des exigences de fonds propres, ils sont utilisés, par exemple, pour la défi nition des délégations, à l octroi des crédits ou lors de leur renouvellement, pour les mesures de rentabilité, pour déterminer les provisions de portefeuille, et pour les analyses de portefeuille.

Le tableau ci-dessous présente une synthèse de la performance des modèles pour les paramètres de risques réglementaires (PD et LGD). Les valeurs moyennes des paramètres réglementaires à fi n 2015 sont comparées aux taux de défaut et taux de perte empiriques réalisés en 2016. La comparaison porte sur le périmètre IRBA du Groupe.

Le taux de défaut est estimé comme le montant des engagements en défauts durant l année divisé par l EAD performante au début de l année.

Le taux de perte est le montant brut de provision constitué en fi n d année sur les prêts ayant fait défaut pendant l année divisé par l exposition au moment du défaut.

La PD réglementaire moyenne est pondérée par les EAD performantes. La LGD moyenne est pondérée par le produit de l EAD performante et de la PD réglementaire.

Ce tableau fournit une synthèse globale de la performance du dispositif mais diffère de l exercice annuel de backtesting du Groupe qui est réalisé modèle par modèle et non globalement par portefeuille prudentiel. De plus, le backtesting réglementaire repose sur des taux de défaut exprimés en nombre de contreparties et non en montant et compare la LGD sur les noms en défaut avec la perte fi nale, alors que la comparaison ci-dessous est réalisée entre la LGD réglementaire moyenne des expositions performantes et le taux de provisionnement constaté des nouveaux défauts.

➤ TABLEAU N° 30 : BACKTESTING DES PD ET DES LGD MOYENNES

2016 Valeur exposée

au risque en début de période -

encours sains (en millions d euros)

PD réglementaire

moyenne PD - observation

LGD réglementaire

moyenne LGD - observation Administrations centrales et banques centrales 272 025 0,1 % 0,0 % 10 % 0 % Établissements 58 691 0,3 % 0,0 % 27 % 0 % Entreprises 329 173 1,4 % 1,1 % 27 % 21 % Clientèle de détail 223 598 1,8 % 1,5 % 28 % 23 %

2015 Valeur exposée

au risque en début de période -

encours sains (en millions d euros)

PD réglementaire

moyenne PD - observation

LGD réglementaire

moyenne LGD - observation Administrations centrales et banques centrales 220 515 0,1 % 0,0 % 11 % 0 % Établissements 65 568 0,3 % 0,0 % 31 % 0 % Entreprises 307 004 1,4 % 0,7 % 26 % 22 % Clientèle de détail 187 203 1,9 % 1,5 % 26 % 23 %