Document de référence et rapport fi nancier annuel 2016 - BNP PARIBAS330

5 RISQUES ET ADÉQUATION DES FONDS PROPRES PILIER 3

5

Risque de contrepartie

5.6 Risque de contrepartie

Le risque de contrepartie est la manifestation du risque de crédit à l occasion d opérations de marché, d investissements, et/ou de règlements. Ces opérations comprennent les contrats bilatéraux, c est-à-dire de gré à gré (over-the-counter OTC) ainsi que les contrats compensés auprès d une chambre de compensation. Le montant de ce risque varie au cours du temps avec l évolution des paramètres de marché affectant la valeur potentielle future des transactions concernées.

Il correspond au risque que la contrepartie ne puisse pas honorer ses obligations de verser à la Banque l intégralité de la valeur actualisée des flux d une transaction dans le cas où la Banque est un bénéficiaire net. Le risque de contrepartie est également lié au coût de remplacement d un instrument dérivé en cas de défaut de la contrepartie. Il peut être considéré comme un risque de marché en cas de défaut ou comme un risque contingent. Le risque de contrepartie résulte à la fois des activités bilatérales de BNP Paribas avec ses clients et des activités de clearing au travers d une chambre de compensation ou d un compensateur externe.

Au titre du risque de contrepartie, l activité de la fonction Risque du Groupe (Risk) est structurée autour de cinq thèmes principaux :

■ la mesure des expositions au risque de contrepartie ;

■ le contrôle et l analyse de ces expositions et des limites qui y sont associées ;

■ la mise en place de mécanismes de réduction du risque ;

■ le calcul et la gestion des ajustements de l évaluation de crédit (Credit Valuation Adjustment CVA) ;

■ la défi nition et la mise en place de tests de résistance.

MESURE DU RISQUE DE CONTREPARTIE

CALCUL DE L EXPOSITION AU RISQUE DE CONTREPARTIE La mesure de l exposition au risque de contrepartie est réalisée selon deux approches :

Expositions modélisées Approche modèle interne

Pour les expositions au risque de contrepartie modélisées, la valeur exposée au risque (Exposure At Default EAD) pour le risque de contrepartie est calculée à partir de l indicateur EEPE (Effective Expected Positive Exposure) multipliée par le facteur réglementaire alpha tel que défi ni à l article 284-4 du Règlement (UE) n° 575/ 2013. L EEPE est mesurée à l aide d un système interne d évaluation des expositions développé par le Groupe et validé par le superviseur. L objectif du modèle interne est de déterminer des profi ls d exposition.

Le principe du modèle est de simuler les principaux facteurs de risque (actions et prix des matières premières, taux d intérêt et de change par exemple), auxquels sont sensibles les expositions de contrepartie, à partir de leurs valeurs initiales respectives. Les évolutions des facteurs de risque sont défi nies à l aide de processus de diffusion ; plusieurs milliers de trajectoires temporelles (correspondant à autant de scénarios potentiels d évolution des marchés) sont générées à l aide de simulations de type « Monte Carlo ». Les processus de diffusion utilisés par le modèle sont calibrés sur un ensemble de données historiques les plus récentes d une profondeur de 4 ans.

Sur la base de l ensemble des simulations des facteurs de risque, le modèle procède à la valorisation des positions, de la date de simulation jusqu à la maturité des transactions (de 1 jour à plus de 30 ans pour les

transactions les plus longues), générant ainsi un premier ensemble de profi ls d exposition.

Les transactions peuvent faire l objet d une couverture par un contrat cadre (Master Agreement) et peuvent également être couvertes par un contrat de collatéralisation (Credit Support Annex CSA). Pour chaque contrepartie, le modèle agrège alors les expositions en considérant les éventuels contrats cadres et contrats de collatéralisation, tenant compte du caractère potentiellement risqué du collatéral échangé.

À partir de la distribution des expositions de contrepartie, le modèle détermine en particulier :

■ un profi l de risque moyen, le profi l EPE (Expected Positive Exposure) dont on déduit l EEPE (Effective Expected Positive Exposure) :

Le profi l EPE est calculé comme la moyenne de la distribution des expositions de contrepartie, à chaque point de simulation, les parties négatives des trajectoires étant mises à zéro (les parties négatives correspondant aux situations où la contrepartie est en risque sur le Groupe BNP Paribas). L EEPE est calculée comme la moyenne sur la première année du profi l EPE non décroissant : à chaque date de simulation, la valeur retenue est le maximum entre la valeur de l EPE et celle correspondant à la précédente date de simulation ;

■ un profi l de risque d expositions futures potentielles, le profi l PFE (Potential Future Exposure) :

Le profi l PFE est calculé comme le percentile à 90 % de la distribution des expositions de contrepartie, à chaque point de simulation. Ce percentile est porté à 99 % pour les contreparties de type hedge fund. La valeur la plus élevée des expositions futures potentielles du profi l PFE (Max PFE) est utilisée dans le cadre de la surveillance des limites.