Document de référence et rapport fi nancier annuel 2016 - BNP PARIBAS354

5 RISQUES ET ADÉQUATION DES FONDS PROPRES PILIER 3

5

Risque de marché

Les scénarios prennent en compte la liquidité du marché en simulant l assèchement de certains actifs ou de la liquidité d un produit à mesure que l événement générant le stress se produit. Pour comprendre ce processus, il peut être simplifi é en considérant une approche où l horizon temporel pour le choc de stress peut varier entre les différents instruments/actifs (donc des scénarios plus complexes peuvent prendre en compte certains facteurs idiosyncratiques). En outre, il peut parfois être nécessaire de quantifi er l impact d un choc avec des hypothèses de renouvellement de couverture intégrées à l exposition en situation de stress.

Le stress testing est piloté par le Capital Markets Stress Testing Steering Committee (STSC). Le Comité se réunit mensuellement et fi xe l orientation de l ensemble des développements, de l infrastructure, de l analyse et du reporting des scénarios de stress effectués par les départements risque

internes. Le STSC est responsable de toutes les questions relatives aux stress tests internes concernant aussi bien le risque de marché que de contrepartie et décide de la défi nition détaillée des stress tests CMRC offi ciels.

Les stress tests sont l élément central de l analyse des risques d événement rare (résultant des queues de distribution tail risks), qui sont également évalués par le biais de la Valeur en Risque stressée, de la Mesure relative au risque additionnel de défaut et de migration (IRC) et de la Mesure globale des risques relative au portefeuille de corrélation (CRM). Par ailleurs, le risque d événement rare utilisé sous la forme de la « moyenne des pertes au-delà de la VaR » (expected shortfall) pour l allocation du capital pour risque de marché entre métiers est un élément supplémentaire de prise en compte du risque de pertes extrêmes dans la gestion et le suivi du risque de marché.

RISQUE DE MARCHÉ RELATIF AUX ACTIVITÉS BANCAIRES

Les risques de taux et de change relatifs aux activités d intermédiation bancaire et aux investissements sont gérés par le métier ALM Trésorerie. Au niveau du Groupe, l ALM Trésorerie est placé sous la supervision directe du Directeur Général délégué en charge des fonctions. L ALM Trésorerie Groupe exerce une autorité fonctionnelle sur les équipes ALM Trésorerie de chaque entité ou groupe d entités. Les décisions à caractère stratégique sont adoptées dans le cadre de Comités (Asset and Liability Committee ALCo) qui supervisent l action de l ALM Trésorerie. Ces Comités sont déclinés au niveau du Groupe, des entités ou groupes d entités.

Le risque de participations en actions et le risque de change donnent lieu à un calcul d actifs pondérés au titre du Pilier 1. Le risque de taux relève pour sa part du Pilier 2.

RISQUE DE PARTICIPATIONS EN ACTIONS Le tableau suivant présente une répartition des expositions en fonction de l objectif poursuivi par le Groupe dans le cadre de la gestion de ses participations en actions.

➤ TABLEAU N° 75 : EXPOSITIONS AU RISQUE DE PARTICIPATIONS EN ACTIONS PAR OBJECTIF DE GESTION

Expositions En millions d euros 31 décembre 2016 31 décembre 2015

Objectif stratégique 8 815 8 527

Objectif de valorisation à moyen terme 5 268 5 722

Participations liées à l activité d un métier 7 931 7 876

TOTAL 22 014 22 125

Les expositions au 31 décembre 2016 s élèvent à 22,0 milliards d euros, contre 22,1 milliards d euros au 31 décembre 2015. Les entités d assurance sont affectées à l objectif de gestion stratégique. La part du hors-bilan s élève à 2,6 milliards d euros au 31 décembre 2016 contre 1,8 milliard d euros au 31 décembre 2015, dont les garanties de valeur liquidative données à des porteurs de parts de fonds pour 1,9 milliard d euros au 31 décembre 2016 contre 1,2 milliard d euros au 31 décembre 2015.

Expositions [Audité]

Périmètre Les actions détenues par le Groupe hors portefeuille de négociation sont constituées de titres « conférant des droits résiduels et subordonnés sur les actifs ou le revenu de l émetteur ou qui représentent une nature économique similaire ». Il s agit :

■ des actions cotées et non cotées et des parts dans des fonds d investissements ;

■ des options implicites des obligations convertibles, remboursables ou échangeables en actions ;

■ des options sur actions ;

■ des titres super-subordonnés ;

■ des engagements donnés sur des fonds privés ;

■ des couvertures sur titres de participation ;

■ des titres de sociétés consolidées par mise en équivalence.

Principes comptables et méthodes de valorisation Les techniques comptables et méthodes de valorisation sont présentées dans les États fi nanciers consolidés en note 1. Résumé des principes comptables appliqués par le Groupe 1.c.10 Détermination de la valeur de marché.

Montant total des gains et pertes Le montant total des gains et pertes latentes enregistrés directement en capitaux propres est présenté dans les États fi nanciers consolidés en note 4.c Actifs fi nanciers disponibles à la vente.