Document de référence et rapport fi nancier annuel 2016 - BNP PARIBAS366

5 RISQUES ET ADÉQUATION DES FONDS PROPRES PILIER 3

5

Risque de liquidité

La situation LCR du Groupe est présentée ci-dessous :

➤ TABLEAU N° 87 : RATIO DE LIQUIDITÉ À COURT TERME (LCR) - DÉTAIL

En milliards d euros

31 décembre 2016 31 décembre 2015

Valeur/fl ux 30 jours non pondérée Valeur pondérée

Valeur/fl ux 30 jours non pondérée Valeur pondérée

ACTIFS LIQUIDES DE HAUTE QUALITÉ (HQLA) 278 273 251 245

Caisse et dépôts en banques centrales 144 144 120 120

Titres souverains et assimilés 112 112 111 111

Autres titres liquides reconnus par la réglementation prudentielle 22 17 20 14

SORTIES DE TRÉSORERIE (405) (410)

Dépôts de détail et petites entreprises 313 (24) 305 (25)

Dépôts des entreprises 222 (76) 199 (65)

Dépôts des institutions fi nancières 132 (90) 140 (102)

Transactions collatéralisées par des titres (87) (65)

Dettes émises 19 (19) 20 (20)

Dérivés nets des collatéraux 28 (28) 55 (55)

Facilités de crédit et de liquidité 284 (33) 274 (34)

Autres sorties de trésorerie (47) (46)

ENTRÉES DE TRÉSORERIE 182 213

Prêts 82 49 79 47

Transactions collatéralisées par des titres 88 82

Dérivés nets des collatéraux 39 39 70 70

Autres entrées de trésorerie 6 14

TOTAL DES SORTIES NETTES DE TRÉSORERIE (223) (197)

RATIO DE LIQUIDITÉ À COURT TERME RÉGLEMENTAIRE (%) 123 % 124 %

Le LCR du Groupe s élève à 123 % au 31 décembre 2016 (proche du niveau au 31 décembre 2015), ce qui représente un excédent de liquidité de 50 milliards d euros par rapport aux exigences réglementaires en pleine application .

Les actifs liquides du Groupe avant pondération réglementaire s élèvent à 278 milliards d euros, en hausse de 28 milliards d euros sur l année grâce à une croissance importante des dépôts collectés auprès de la clientèle entreprises et particuliers. Après application des décotes réglementaires (valeur pondérée), la réserve de liquidité du Groupe reconnue par la réglementation prudentielle s élève à 273 milliards d euros et est très largement composée de dépôts en banques centrales (49 % du buffer qui concentrent l essentiel de la croissance annuelle) et de titres souverains (41 %). Une partie des titres qui sont pourtant éligibles en banques centrales et permettent d accéder à de la liquidité ne sont pas reconnus comme liquides au sens de la réglementation prudentielle européenne et ne participent pas à la réserve réglementaire. Ils constituent la principale différence entre la réserve de liquidité (voir le tableau n° 86) et la réserve réglementaire. Les actifs liquides reconnus par la réglementation prudentielle sont soumis aux contraintes de disponibilité immédiate pour le Groupe.

Les sorties de trésorerie à trente jours en scénario de stress réglementaire s élèvent à 405 milliards d euros, dont une part signifi cative correspond aux hypothèses d écoulement des dépôts avec 190 milliards d euros de retraits à trente jours sur un stock de dépôts hors opérations de pension de 834 milliards d euros, soit un taux d écoulement moyen des dépôts du Groupe de 23 % après application des taux réglementaires. Réciproquement, les entrées de trésorerie sur les prêts ne représentent que 49 milliards d euros sur un encours de crédits sains hors titres classés en prêts et créances et hors opérations de pension de 740 milliards d euros (soit 7 %).

Les fl ux de trésorerie sur les transactions collatéralisées par des titres et sur les dérivés sont analysés en net des entrées et sorties de liquidité et résultent en une entrée nette de trésorerie de 1 milliard d euros pour les transactions sur titres et de 11 milliards d euros pour les dérivés nets de collatéral.

Les autres sorties de trésorerie restent à un niveau stable et comprennent le rachat des positions de titres à découvert générées dans les trente jours, les effets de stress de marché sur les besoins des collatéraux, les sorties de trésorerie dans un scénario de baisse extrême de 3 crans de la notation de BNP Paribas par les agences de notation.