Document de référence et rapport fi nancier annuel 2017 - BNP PARIBAS110

3 ACTIVITÉS ET ÉLÉMENTS COMPTABLES EN 2017

3

Résultats consolidés de BNP Paribas

3.1 Résultats consolidés de BNP Paribas

En millions d euros 2017 2016 2017/2016

Produit net bancaire 43 161 43 411 - 0,6 %

Frais de gestion (29 944) (29 378) + 1,9 %

Résultat brut d exploitation 13 217 14 033 - 5,8 %

Coût du risque (2 907) (3 262) - 10,9 %

Résultat d exploitation 10 310 10 771 - 4,3 %

Quote-part du résultat net des sociétés mises en équivalence 713 633 + 12,6 %

Autres éléments hors exploitation 287 (194) n.s.

Éléments hors exploitation 1 000 439 n.s.

Résultat avant impôt 11 310 11 210 + 0,9 %

Impôt sur les bénéfi ces (3 103) (3 095) + 0,3 %

Intérêts minoritaires (448) (413) + 8,5 %

Résultat net part du Groupe 7 759 7 702 + 0,7 %

Coeffi cient d exploitation 69,4 % 67,7 % + 1,7 pt

BONNE PERFORMANCE DU GROUPE EN 2017 ET DÉMARRAGE PROMETTEUR DU PLAN DE DÉVELOPPEMENT 2017

BNP Paribas a réalisé en 2017 un bon démarrage de son plan 2020. Dans un environnement de taux et de marché peu favorable, l activité commerciale du Groupe s est développée vigoureusement, soutenue par une croissance européenne progressivement plus forte.

Le produit net bancaire, à 43 161 millions d euros, baisse de 0,6 % par rapport à 2016 qui intégrait une plus-value de cession des titres Visa Europe pour + 597 millions d euros tandis qu il n intègre cette année que des plus-values de cession de titres Shinhan et Euronext pour un montant total de + 233 millions d euros. Par ailleurs, la réévaluation de dette propre (« OCA ») et du risque de crédit propre inclus dans les dérivés (« DVA ») s élève à - 175 millions d euros (contre - 59 millions d euros en 2016). Hors ces éléments exceptionnels, le produit net bancaire est en hausse de 0,5 %.

Dans les pôles opérationnels, il augmente de 1,5 % malgré un effet de change défavorable (+ 2,6 % à périmètre et change constants) : il est stable dans Domestic Markets(1) (- 0,6 % à périmètre et change constants) du fait de l environnement de taux bas, malgré le bon développement de l activité ; il est en hausse de 2,7 % dans International Financial Services

(+ 4,8 % à périmètre et change constants), tiré par le développement des métiers ; il augmente de 2,1 % dans CIB (+ 3,8 % à périmètre et change constants) grâce à la bonne progression de l activité et malgré le contexte de marché peu favorable au deuxième semestre.

Les frais de gestion du Groupe, à 29 944 millions d euros, sont en hausse de 1,9 % par rapport à 2016. Ils incluent l impact exceptionnel des coûts de restructuration des acquisitions(2) pour 101 millions d euros (158 millions d euros en 2016) et des coûts de transformation des métiers pour 856 millions d euros (539 millions en 2016). Ils intégraient en 2016 la contribution obligatoire au plan de sauvetage de quatre banques italiennes pour 52 millions d euros.

Les frais de gestion des pôles opérationnels n augmentent que de 0,5 % par rapport à 2016 grâce aux effets des mesures d économies de coûts : ils baissent de 0,4 % chez CIB(3) où le plan de transformation a été lancé dès 2016, diminuent de 0,1 %(4) pour Domestic Markets(1) grâce notamment à la baisse dans les réseaux de banque de détail et augmentent de 1,9 %(5) pour International Financial Services en lien avec la hausse de l activité. L effet de ciseaux est positif dans tous les pôles opérationnels.

(1) Intégrant 100 % des Banques Privées des réseaux domestiques (hors effets PEL/CEL).

(2) Notamment LaSer, Bank BGZ, DAB Bank et GE LLD.

(3) + 1,8 % à périmètre et change constants.

(4) - 0,8 % à périmètre et change constants.

(5) + 3,7 % à périmètre et change constants.