Document de référence et rapport fi nancier annuel 2017 - BNP PARIBAS114

3 ACTIVITÉS ET ÉLÉMENTS COMPTABLES EN 2017

3

Résultats par pôle/métier

Le métier poursuit la transformation digitale et le développement des nouveaux parcours clients en lançant cette année les nouvelles applications Mes Comptes et Hello bank! enrichies de nouvelles fonctionnalités ainsi que Welcome, nouvelle application d entrée en relation pour les entreprises. Il développe activement les nouveaux usages mobiles avec 23 millions de contacts via les apps mobiles en décembre 2017 (+ 34 % par rapport à décembre 2016).

BDDF prépare par ailleurs la simplifi cation de l organisation du réseau, avec un passage progressif de quatre à trois niveaux de pilotage des agences en 2018, afi n de minimiser les coûts et d optimiser les circuits de décision et la satisfaction des clients.

Le produit net bancaire(1) s élève à 6 352 millions d euros, en baisse de 0,8 % par rapport à 2016. Les revenus d intérêt(1) sont en recul de 2,9 %, l effet de l environnement de taux bas persistant n étant que partiellement

compensé par la progression de l activité. Les commissions(1) augmentent pour leur part de 2,1 % avec une hausse des commissions fi nancières.

Les frais de gestion(1), à 4 657 millions d euros, baissent de 0,3 % par rapport à 2016, traduisant la bonne maîtrise des coûts.

Le résultat brut d exploitation(1) s élève ainsi à 1 695 millions d euros, en baisse de 1,9 % par rapport à l année dernière.

Le coût du risque(1) est toujours bas, à 331 millions d euros (342 millions d euros en 2016). Il s élève à 21 points de base des encours de crédit à la clientèle.

Ainsi, après attribution d un tiers du résultat de la Banque Privée en France au métier Wealth Management (pôle International Financial Services), BDDF dégage un résultat avant impôt(2) de 1 213 millions d euros en baisse de 3,1 % par rapport à 2016.

(1) Avec 100 % de la Banque Privée en France (hors effets PEL/CEL).

(2) Hors effets PEL/CEL de + 19 millions d euros contre - 2 millions d euros en 2016.

(3) Cession d un portefeuille de crédits douteux aux entreprises et de prêts immobiliers de 1 milliard d euros.

(4) Avec 100 % de la Banque Privée en Italie.

(5) Coûts de restructuration (50 millions d euros) et contribution obligatoire pour le sauvetage de 4 banques italiennes (47 millions d euros).

BNL BANCA COMMERCIALE (BNL BC)

En millions d euros 2017 2016 2017/2016

Produit net bancaire 2 907 2 972 - 2,2 %

Frais de gestion (1 801) (1 885) - 4,5 %

Résultat brut d exploitation 1 106 1 086 + 1,8 %

Coût du risque (871) (959) - 9,2 %

Résultat d exploitation 235 127 + 85,2 %

Éléments hors exploitation 1 0 n.s.

Résultat avant impôt 236 127 + 85,5 %

Résultat attribuable à Gestion Institutionnelle et Privée (44) (37) + 18,7 %

Résultat avant impôt de BNL bc 192 90 n.s.

Coeffi cient d exploitation 62,0 % 63,4 % - 1,4 pt

Fonds propres alloués (Md ) 5,8 5,7 + 1,7 %

Incluant 100 % de la Banque Privée en Italie pour les lignes PNB à Résultat avant impôt.

Sur l ensemble de l année 2017, l activité commerciale de BNL bc est en progression. Les encours de crédit sont en hausse de 0,6 % par rapport à 2016. Hors impact de la cession d un portefeuille de crédits douteux au premier trimestre 2017(3), ils augmentent de 1,8 %, tirés par la clientèle des particuliers. Les dépôts augmentent de 9,5 % avec une forte hausse des dépôts à vue. BNL bc réalise une bonne performance en épargne hors-bilan : grâce notamment à une bonne collecte, les encours d assurance-vie progressent de 6,8 % et ceux des OPCVM de 13,6 % par rapport au 31 décembre 2016.

BNL bc poursuit par ailleurs le développement des nouveaux parcours clients et la transformation digitale en lançant cette année MyAccounts@ OneBank, nouvelle application pour l ouverture de comptes à destination des fi liales de groupes. Le métier développe en outre des chatbots, outils digitaux pour une réponse automatisée à certaines requêtes courantes des clients. BNL bc développe par ailleurs les nouveaux usages mobiles avec déjà plus de 313 000 utilisateurs actifs de ses « apps » sur téléphone mobile.

Le produit net bancaire(4) est en recul de 2,2 % par rapport à 2016, à 2 907 millions d euros. Les revenus d intérêt(4) sont en baisse de 5,9 % du

fait de l environnement de taux bas persistant. Les commissions(4) sont en hausse de 4,7 % en lien avec le développement soutenu de l épargne hors-bilan et de la banque privée.

Les frais de gestion(4), à 1 801 millions d euros, baissent de 4,5 %. Ils sont en hausse de 0,7 % hors impact d éléments non récurrents en 2016(5), traduisant la bonne maîtrise des coûts.

Le résultat brut d exploitation(4) s établit ainsi à 1 106 millions d euros, en hausse de 1,8 % par rapport à l année dernière.

Le coût du risque(4), à 111 points de base des encours de crédit à la clientèle, poursuit sa baisse (- 88 millions d euros par rapport à 2016) liée à l amélioration de la qualité du portefeuille de crédit.

Ainsi, après attribution d un tiers du résultat de la Banque Privée en Italie au métier Wealth Management (pôle International Financial Services), BNL bc confi rme le redressement progressif de sa rentabilité et dégage un résultat avant impôt de 192 millions d euros, soit plus de deux fois le niveau de 2016 (90 millions d euros).