Document de référence et rapport fi nancier annuel 2017 - BNP PARIBAS 117

3ACTIVITÉS ET ÉLÉMENTS COMPTABLES EN 2017

3

Résultats par pôle/métier

Les frais de gestion (9 722 millions d euros) sont en hausse de 1,9 % par rapport à l année dernière (+ 3,7 % à périmètre et change constants), en lien avec le développement des métiers. Le pôle dégage ainsi un effet de ciseaux positif de 1,1 point(1) .

Le résultat brut d exploitation s élève à 6 177 millions d euros, en hausse de 4,1 % par rapport à 2016 (+ 6,7 % à périmètre et change constants).

Le coût du risque est à un niveau bas, à 1 351 millions d euros, en baisse de 145 millions par rapport à 2016.

Les autres éléments hors exploitation s élèvent à 433 millions d euros (8 millions d euros en 2016) et intègrent l impact exceptionnel de la plus-value de cession de 326 millions d euros réalisée dans le cadre de l introduction en Bourse de SBI Life, acteur majeur de l assurance-vie en Inde(2).

Le résultat avant impôt d International Financial Services s établit ainsi en forte hausse, à 5 820 millions d euros : + 18,2 % par rapport à 2016 (+ 12,2 % à périmètre et change constants), traduisant la forte croissance de ce pôle.

(1) À périmètre et change constants.

(2) Cession de 4 % des titres (cours d introduction de 700 roupies par action) ; participation dans SBI Life de 22 % à l issue de l introduction.

(3) Bouclage le 31 octobre 2017.

(4) À périmètre et change constants.

PERSONAL FINANCE

En millions d euros 2017 2016 2017/2016

Produit net bancaire 4 923 4 679 + 5,2 %

Frais de gestion (2 427) (2 298) + 5,6 %

Résultat brut d exploitation 2 496 2 381 + 4,8 %

Coût du risque (1 009) (979) + 3,0 %

Résultat d exploitation 1 487 1 401 + 6,1 %

Quote-part du résultat net des sociétés mises en équivalence 91 42 n.s.

Autres éléments hors exploitation 29 (1) n.s.

Résultat avant impôt 1 607 1 442 + 11,4 %

Coeffi cient d exploitation 49,3 % 49,1 % + 0,2 pt

Fonds propres alloués (Md ) 5,8 4,9 + 17,3 %

Sur l ensemble de l année 2017, Personal Finance poursuit sa forte croissance. Les encours de crédit progressent de 12,2 % par rapport à 2016, tirés par la hausse de la demande dans un contexte porteur en Europe et l effet des nouveaux partenariats. Le métier poursuit le développement de ces derniers avec la signature de nouveaux accords commerciaux dans l automobile avec Kia et Hyundai en Espagne, dans de nouveaux secteurs (tourisme avec TUI en France, télécom avec Masmovil en Espagne) et de nouveaux pays (XXXLutz en Autriche).

Le métier réalise aussi l acquisition, conjointement avec PSA, des activités de fi nancement de General Motors Europe(3) qui répondent aux besoins de fi nancement de près de 1 800 concessionnaires dans 11 pays européens (encours d environ 9,4 milliards d euros fi n 2017). Conformément à l accord de partenariat, BNP Paribas consolide l entité par intégration globale.

Personal Finance poursuit le développement du digital avec le lancement d une banque en ligne en République t chèque, Hello bank! by Cetelem, qui s appuie sur la notoriété de sa marque ainsi que sa base de clientèle très signifi cative. Le métier poursuit les innovations avec le déploiement dans plusieurs pays de la signature électronique et de nouvelles fonctionnalités sur les cartes de crédit avec des comptes renouvelables plus fl exibles.

Le produit net bancaire de Personal Finance est en hausse de 5,2 % par rapport à 2016, à 4 923 millions d euros (+ 5,0 % à périmètre et change constants), en lien avec la hausse des volumes et le positionnement sur les produits offrant un meilleur profi l de risque. Il est tiré notamment par une forte dynamique en Italie, Espagne et Belgique.

Les frais de gestion sont en hausse de 5,6 % par rapport à 2016, à 2 427 millions d euros. Ils sont en hausse de 4,4 % à périmètre et change constants en lien avec le développement de l activité, permettant de dégager un effet de ciseaux positif de 0,6 point(4).

Le résultat brut d exploitation s élève ainsi à 2 496 millions d euros, en hausse de 4,8 % par rapport à 2016 (+ 5,6 % à périmètre et change constants).

Le coût du risque s élève à 1 009 millions d euros (979 millions d euros en 2016), en hausse de 30 millions d euros du fait de la hausse des encours de crédit à la clientèle. En proportion du portefeuille de crédit, il continue de baisser, à 147 points de base des encours (159 points de base en 2016), du fait de l environnement de taux bas et du positionnement croissant sur des produits offrant un meilleur profi l de risque.

Le résultat avant impôt de Personal Finance s établit ainsi à 1 607 millions d euros, en hausse de 11,4 % par rapport à 2016 (+ 10,5 % à périmètre et change constants), traduisant la forte croissance du métier.