Document de référence et rapport fi nancier annuel 2017 - BNP PARIBAS 251

5RISQUES ET ADÉQUATION DES FONDS PROPRES PILIER 3

5

Synthèse des risques annuels

portée et une sophistication plus importante dans l ensemble des secteurs, y compris celui des services fi nanciers.

L externalisation d un nombre croissant de processus expose également le Groupe à des risques structurels de cybersécurité et de technologie entraînant l apparition d éventuels vecteurs d attaque que les cybercriminels peuvent exploiter.

Dans ce contexte, le Groupe a mis en place au sein de la fonction Risque une seconde ligne de défense avec la création de l équipe Risk ORC ICT dédiée à la gestion de la cybersécurité et du risque technologique. Les normes sont ainsi adaptées régulièrement pour accompagner l évolution digitale de la Banque et soutenir l innovation tout en gérant les menaces existantes et émergentes (telles que la cyber criminalité, l espionnage, etc.).

RISQUES ÉMERGENTS Un risque émergent est défi ni comme un risque nouveau ou évolutif dont l impact pourrait être signifi catif dans le futur, mais qui est aujourd hui incomplètement évalué et/ou diffi cile à quantifi er.

En 2017, le Groupe a identifi é des risques émergents liés aux innovations technologiques, au contexte réglementaire évolutif, aux enjeux environnementaux, ainsi qu à certains risques d ordre géopolitique et démographique.

Innovations technologiques

Les développements technologiques liés à l utilisation croissante des données dans tous les processus de production, de commercialisation et de distribution, ainsi qu au partage des données entre acteurs économiques (producteurs, fournisseurs, clients) impacteront durablement les modèles économiques de nos clients et contreparties. Ces impacts, parfois diffi ciles à évaluer dans un contexte où de nouvelles normes, standards, équilibres économiques et organismes régulateurs sont en cours d évolution et d adaptation, font l objet d analyses internes menées par des spécialistes sectoriels et focalisées sur les secteurs de l économie les plus concernés par ces évolutions.

L environnement concurrentiel du Groupe est par ailleurs en cours de mutation profonde, avec l émergence de nouveaux acteurs Fintechs, même si encore de taille relativement modeste, et l émergence d innovations technologiques comme les blockchains qui altèrent en profondeur les chaînes de valeur traditionnelles de nos métiers, et consacrent comme facteurs compétitifs clés de succès la qualité de l expérience client, ainsi que la qualité et l utilisation des données clients recueillies. La maintenance de s systèmes d information du Groupe doit se faire dans ce contexte d évolution des chaînes de valeur. Le Groupe déploie une stratégie volontariste dans ce domaine destinée à adapter les activités du Groupe à ces évolutions technologiques majeures et favoriser certaines coopérations industrielles avec des acteurs Fintechs.

Environnements réglementaires évolutifs

Au-delà des mesures réglementaires adoptées récemment ou en cours d adoption et déjà citées comme r isques p rincipaux, la tendance à la complexité croissante de l environnement réglementaire bancaire, ainsi qu aux divergences régionales en la matière induisent une relative incertitude des évolutions futures, des coûts de conformité ainsi qu un risque de bonne exécution des différentes mesures. Le Groupe a mis en place un dispositif de veille active de son environnement réglementaire, qui lui permet de minimiser ces risques.

Enjeux climatiques

Concernant les risques émergents liés aux enjeux climatiques, BNP Paribas s est engagé à aligner ses activités de fi nancement et d investissement sur le scénario de l AIE (Agence i nternationale de l é nergie) visant à limiter le réchauffement climatique en dessous de 2 °C d ici la fi n du siècle. C est dans ce cadre, que BNP Paribas a décidé une nouvelle politique mondiale de fi nancement relative à l exploration, la production et le transport des hydrocarbures non conventionnels :

■ le Groupe cesse ses relations avec les acteurs dont l activité principale est l exploration, la distribution, le marketing ou le négoce de gaz et de pétrole de schiste et/ou de pétrole issu des sables bitumineux ;

■ le Groupe cesse également le fi nancement de projets majoritairement dédiés au transport et à l exploration de gaz et de pétrole de schiste ou de pétrole issu des sables bitumineux.

Le Groupe s engage également à ne pas fi nancer de projet d exploration ou de production de gaz et de pétrole de schiste en Arctique.

Risques d ordre géopolitique et démographique

Le commerce mondial a connu un regain de dynamisme en 2017, porté par le raffermissement de l activité dans les principales économies. Certains risques sont cependant apparents en ce domaine, en particulier une certaine réserve récemment affi chée par les États-Unis à l égard des accords commerciaux multilatéraux (retrait du TPP, renégociation du NAFTA). D éventuelles mesures protectionnistes pèseraient sur le dynamisme des échanges. Sur un plan plus structurel, certaines évolutions limitent aussi les perspectives en matière de commerce international (insertion des pays émergents dans l économie mondiale quasiment arrivée à son terme, montée du poids des services par rapport à l industrie). Au-delà des effets directs sur des secteurs tels que les transports et la logistique et sur les revenus liés aux opérations de commerce international, la stagnation du commerce mondial porte le risque de comportements non-coopératifs entre pays.

Le vieillissement de la population est une évolution de fond majeure dans de nombreux pays. Dans les années et les décennies à venir, elle impactera de façon sensible la croissance économique (cela est déjà visible), mais également les budgets de santé et de retraite, ou encore les comportements d épargne et de consommation.

POINTS D ATTENTION PARTICULIERS EN 2017

Royaume-Uni

Le 23 juin 2016, le Royaume-Uni a organisé un référendum à l issue duquel la majorité des votants a choisi de sortir de l Union européenne (« Brexit »). Les négociations ont été diffi ciles depuis, augmentant les craintes d une absence d accord d ici mars 2019. Certaines conséquences économiques se sont fait sentir, en lien avec la dépréciation de la livre sterling et l affaiblissement des investissements. Le Groupe BNP Paribas dispose au Royaume-Uni de plusieurs succursales et filiales (voir section 8.6 I mplantations par pays du chapitre 8 Informations générales). Son activité, qu il exerce principalement avec les entreprises via sa succursale BNP Paribas SA (succ. Royaume-Uni), est de taille limitée à l échelle du Groupe et n inclut pas de réseau de banque de détail dans ce pays. Au 31 décembre 2017, BNP Paribas y génère 6,3 % de son résultat courant avant impôt (voir section 8.6 Éléments du compte de résultat et effectifs par pays du chapitre 8 Informations générales).