Document de référence et rapport fi nancier annuel 2017 - BNP PARIBAS280

5 RISQUES ET ADÉQUATION DES FONDS PROPRES PILIER 3

5

Gestion du capital et adéquation des fonds propres

Le Groupe a un total d actifs pondérés au 31 décembre 2017 de 642,1 milliards d euros contre 640,7 milliards d euros au 31 décembre 2016. Au 31 décembre 2017, les actifs pondérés calculés en modèle interne représentent 53 % des actifs pondérés du Groupe.

La ventilation et le détail des actifs pondérés par type de risque sont présentés dans les sections concernées.

Les montants inférieurs aux seuils de déduction des fonds propres prudentiels correspondent aux éléments d actifs pondérés à 250 % conformément à l article 48 du Règlement (UE) n° 575/2013. Ils incluent :

■ les établissements de crédit ou fi nanciers consolidés par mise en équivalence, à l exception des entités d assurance consolidées par mise en équivalence dans le périmètre prudentiel qui sont traitées en méthode de pondération simple ;

■ les participations financières significatives, sous forme d actifs fi nanciers disponibles à la vente, dans les établissements de crédit ou fi nanciers détenus à plus de 10 % ;

■ les actifs d impôts différés dépendant de bénéfi ces futurs et résultants de différences temporelles.

VARIATION DES ACTIFS PONDÉRÉS EN 2017 La variation des actifs pondérés entre les deux arrêtés s explique par les effets suivants :

■ effet volume des actifs : impact lié à la variation des expositions au risque (EAD) ;

■ effet qualité des actifs : impact lié à la variation des paramètres de risque (probabilité de défaut, perte en cas de défaut pour l approche fondée sur les notations internes, taux de pondération pour l approche standard, etc.) ;

■ effet mise à jour des modèles : impact lié aux évolutions dans l utilisation des modèles internes (mise en place d un nouveau modèle, déploiement sur un nouveau périmètre d expositions, recalibration ou revue annuelle des paramètres de risque, application de surcouches, etc.) ;

■ effet méthodologie et réglementation : impact lié aux changements méthodologiques et à la mise en place de nouvelles exigences réglementaires ayant un impact dans le calcul des actifs pondérés ;

■ effet acquisition et cession : impact lié aux changements dans le périmètre de consolidation ;

■ effet variation des taux de change : impact lié à la variation des cours de change sur les expositions.

Les principaux commentaires relatifs aux variations constatées sur l année 2017 se trouvent ci-après et sont détaillés dans les sections concernées.

➤ TABLEAU N° 14 : VARIATION DES ACTIFS PONDÉRÉS PAR TYPE D EFFETS

Actifs pondérés En millions d euros

31 décembre 2016

Type d effets

Total Variation

31 décembre 2017

Volume des actifs

Qualité des actifs

Mise à jour des

modèles Méthodologie et réglementation

Acquisitions et cessions

Variation des taux

de change Autres

Risque de crédit 494 433 31 193 (16 294) 8 405 4 563 9 635 (19 574) 339 18 267 512 700 Risque de contrepartie 33 168 (6 826) (864) 1 333 (0) - (73) (2) (6 432) 26 736 Position de titrisation du portefeuille bancaire 8 463 (3 512) 743 - (2 034) - (247) 68 (4 981) 3 482

Risque de marché 22 529 (4 771) (954) 14 (341) - - 190 (5 863) 16 666

Risque opérationnel 63 527 398 1 889 (327) - 980 - 48 2 988 66 515

Montants inférieurs aux seuils de déductions (pondérés à 250 %) 18 553 (1 828) (0) - - (461) - (293) (2 582) 15 971

TOTAL 640 673 14 655 (15 481) 9 425 2 188 10 154 (19 894) 351 1 397 642 070

Les principaux effets expliquant la hausse des actifs pondérés de 1 milliard d euros sur l année 2017 sont les suivants :

■ une augmentation en lien avec l activité de 15 milliards d euros caractérisée par la forte progression du risque de crédit (+ 31 milliards d euros) compensée par les baisses sur les risque de contrepartie (- 7 milliards d euros), de marché (- 5 milliards d euros) et de titrisation du portefeuille bancaire (- 4 milliards d euros) ;

■ une augmentation de 10 milliards d euros liés aux changements de périmètre, notamment suite à l acquisition, conjointement avec PSA, des activités de fi nancement de General Motors Europe ;

■ une baisse de 20 milliards d euros au titre des effets change en particulier avec la dépréciation du dollar US et de la livre turque ;