Document de référence et rapport fi nancier annuel 2017 - BNP PARIBAS 403

5RISQUES ET ADÉQUATION DES FONDS PROPRES PILIER 3

5

Risque opérationnel

La hausse de 3 milliards d euros d actifs pondérés s explique principalement par :

■ l évolution des incidents potentiels sur le périmètre AMA ;

■ la hausse globale de la moyenne sur 3 ans du PNB pour les entités en méthodes forfaitaires (approches de base et standard) ainsi que l entrée d entités dans le périmètre prudentiel de consolidation.

TECHNIQUES D ATTÉNUATION DU RISQUE ET ASSURANCE La couverture des risques assurables du Groupe BNP Paribas est réalisée dans la double perspective de protéger son bilan et son compte de résultat, et ses collaborateurs. Elle repose sur une identifi cation et une évaluation des risques, via notamment la réalisation de cartographies de risques, le recensement des pertes opérationnelles subies par le Groupe et des analyses prospectives.

L achat de polices d assurance auprès d acteurs de premier plan permet de remédier aux éventuelles atteintes significatives résultant de malveillances informatiques, de fraudes, de détournements et de vols, de pertes d exploitation ou de mise en cause de la responsabilité civile du Groupe ou des collaborateurs dont il a la charge. Certains risques sont conservés, afi n que le Groupe BNP Paribas optimise ses coûts tout en conservant une parfaite maîtrise de son exposition. Il s agit de risques bien identifi és, dont l impact en termes de fréquence et de coût est connu ou prévisible.

Le Groupe est, par ailleurs, attentif dans le cadre de la couverture de ses risques, à la qualité, à la notation et donc à la solvabilité de ses partenaires assureurs. Il est à noter que des informations détaillées sur les risques encourus ainsi que des visites de sites permettent aux assureurs d apprécier la qualité de la prévention au sein de BNP Paribas, ainsi que les moyens de sécurité mis en place et régulièrement adaptés aux nouvelles normes et réglementations.

ACTIFS PONDÉRÉS ET EXIGENCES DE FONDS PROPRES

➤ TABLEAU N° 85 : EXIGENCES DE FONDS PROPRES ET ACTIFS PONDÉRÉS AU TITRE DU RISQUE OPÉRATIONNEL

En millions d euros

31 décembre 2017 31 décembre 2016 Variation

Actifs pondérés

Exigences de fonds propres

Actifs pondérés

Exigences de fonds propres

Actifs pondérés

Exigences de fonds propres

Approche modèle interne AMA 49 961 3 997 47 902 3 832 2 059 165

Approche standard 11 214 897 9 581 766 1 633 131

Approche de Base 5 340 427 6 044 484 (704) (57)

RISQUE OPÉRATIONNEL 66 515 5 321 63 527 5 082 2 988 239

les sévérités des pertes de risque opérationnel sont modélisées selon des distributions calibrées sur les données disponibles ;

■ les données historiques et prospectives sont utilisées dans le calcul du capital avec une prépondérance des données prospectives, en vue de représenter au mieux les risques opérationnels extrêmes et peu fréquents ;

■ le modèle utilisé se veut fi dèle aux données l alimentant, de manière à permettre aux métiers l appropriation des résultats produits : de ce fait, la plus grande part des hypothèses est intégrée dans les données elles-mêmes ;

■ les calculs d exigences de fonds propres sont réalisés de manière prudente : dans ce cadre, il est procédé à une revue approfondie des données utilisées afi n de les compléter éventuellement de risques nécessitant une représentation dans le profi l de risque opérationnel du Groupe.

L exigence de fonds propres réglementaire sur le périmètre AMA correspond à la VaR (Value at Risk), c est-à-dire au montant maximum de perte possible sur une année, pour un niveau de certitude donné (99,9 % au titre du capital réglementaire). Le calcul est effectué globalement

sur l ensemble des données relatives au périmètre AMA du Groupe, puis alloué aux métiers et aux entités juridiques composant ce périmètre.

Méthodes forfaitaires

Le Groupe BNP Paribas met en œuvre un calcul des exigences de fonds propres selon une approche forfaitaire (de base ou standard) pour les entités du périmètre prudentiel qui n utilisent pas le modèle interne.

■ l approche de base : le calcul des exigences de fonds propres est défi ni comme la moyenne sur les trois dernières années du Produit Net Bancaire (indicateur d exposition) multiplié par un facteur alpha unique fi xé par le régulateur (coeffi cient de pondération de 15 %) ;

■ l approche standard : le calcul des exigences de fonds propres est défi ni comme la moyenne sur les trois dernières années du Produit Net Bancaire multiplié par un facteur (défini par le régulateur) correspondant à chaque catégorie d activité. Pour réaliser ce calcul, toutes les lignes de métiers du Groupe sont ventilées sur les huit catégories d activités réglementaires.