Document de référence et rapport fi nancier annuel 2017 - BNP PARIBAS502

7 UNE BANQUE ENGAGÉE : INFORMATIONS SUR LA RESPONSABILITÉ ÉCONOMIQUE, SOCIALE, CIVIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DE BNP PARIBAS

7

Responsabilité économique : fi nancer l économie de manière éthique

Dans ce cadre, BNP Paribas Asset Management a :

■ conformément à son soutien au Montréal Carbon Pledge, publié en 2017, l empreinte carbone de plus de 180 fonds actions (soit l ensemble des fonds actions ouverts hors fonds de fonds et fonds dérivés actions, représentant un montant de 51,5 milliards d euros contre 26 milliards en 2016) ;

■ défi ni une politique d investissement de sortie du charbon thermique pour ses fonds ISR et participe à la Portfolio Decarbonization Coalition. Cette initiative portée par le Programme des Nations Unies pour l Environnement (PNUE) encourage les acteurs fi nanciers à diminuer les émissions de gaz à effet de serre liées à leurs investissements. 34,6 milliards d euros en actifs bas-carbone gérés par BNP Paribas au 31 décembre 2017 sont concernés.

De plus, afi n de promouvoir les meilleures pratiques ESG au sein des entreprises dans lesquelles la société de gestion et ses clients ont investi , BNP Paribas Asset Management a systématiquement exercé ses droits de vote en tant qu actionnaire, votant en 2017 à 1 490 Assemblées Générales sur 19 440 résolutions. BNP Paribas Asset Management s est abstenu ou opposé à environ 20,9 % de ces résolutions. Dans le cadre de sa stratégie sur le changement climatique, BNP Paribas Asset Management a adapté sa politique de vote et se réserve le droit de s abstenir sur l approbation des comptes d une société qui ne communiquerait pas de manière suffi sante sur ses émissions de CO2 et sa stratégie 2 °C. En 2017, ces abstentions ont été au nombre de 23 contre 11 en 2016. BNP Paribas Asset Management a également rejoint la Climate Action 100+, une initiative visant à faire de l engagement avec les 100 entreprises les plus émettrices de gaz à effet de serre au niveau mondial afi n d améliorer leur gouvernance vis-à-vis du changement climatique.

En 2017, pour la 3e année consécutive, l expertise de BNP Paribas Asset Management en termes d investissements responsables et de déploiement de l intégration de critères ESG dans les gestions a été reconnue par les PRI (Principes de l Investissement Responsable des Nations Unies) qui ont attribué à la société de gestion la note la plus élevée avec le score « A+ ».

Depuis 2008, BNP Paribas Cardif, la fi liale d assurance du Groupe, a développé sa politique d investissement responsable autour de critères ESG et carbone, systématiquement pris en compte dans les choix d investissement ou de désinvestissement. Fin 2017, 58 % des actifs de son fonds général (110,7 milliards d euros au 31 décembre 2017 contre 56 % en 2016) ont fait l objet d un fi ltre ESG. La performance ESG du portefeuille est pilotée trimestriellement et fait l objet d un Comité de gestion d actifs annuel.

BNP Paribas Cardif agit pour la transition vers une économie décarbonée grâce au fi nancement de projets innovants. 1,8 milliard d euros sont comptabilisés au 31 décembre 2017, avec comme objectif de doubler les investissements verts sur la période 2016-2020. Ils comprennent par exemple des investissements dans les obligations vertes ou des projets d infrastructures concernant l effi cacité énergétique.

L intégration de critères ESG dans la gestion de la chaîne d approvisionnement

Les critères ESG sont intégrés dans la chaîne d approvisionnement à plusieurs niveaux conformément à la Charte des engagements RSE pour les fournisseurs du Groupe : d une part, les contrats type utilisés par la fi lière Achats comportent une clause de respect de l environnement et

des pratiques sociales ; et d autre part, les appels d offres lancés par les Achats Groupe intègrent des critères RSE : ainsi, en 2017, plus de 2 500 évaluations ESG de fournisseurs ont été réalisées. Des questionnaires spécifiques ont été mis en place pour les catégories à forts enjeux environnementaux ou sociaux, telles que le hardware informatique, les fl ottes automobiles ou les prestations intellectuelles. Des évaluations RSE ont également été conduites avec l appui d organismes tiers.

DES OUTILS DE GESTION ET DE SUIVI DES RISQUES ESG

Les listes de surveillance et d exclusion

Pour identifi er les entreprises qui ne respectent pas c es exigences en matière de protection de l environnement ou celles dont les activités ont des impacts sociaux négatifs, le Groupe applique ses politiques de fi nancement et d investissement. Les entreprises avec lesquelles le Groupe ne souhaite pas engager de relation commerciale sont ajoutées à une liste d exclusion ; celles avec lesquelles il ne souhaite pas réaliser certaines opérations sont ajoutées à une liste de surveillance. Fin 2017, ces listes comprenaient 338 sociétés : 234 exclues et 104 sous surveillance. Alors que toute relation avec les sociétés sous liste d exclusion est bannie, les entreprises placées sous liste de surveillance font l objet de mesures d engagement de la part du Groupe afi n qu elles modifi ent durablement leurs pratiques et réduisent leurs risques ESG. BNP Paribas a enfi n établi une liste d exclusion mentionnant clairement certains biens et activités qu il ne souhaite pas fi nancer. Ces listes sont actualisées périodiquement à partir des données fournies par les clients et en analysant les principales controverses impliquant des entreprises faisant face à de graves violations du respect de l environnement ou des droits humains.

Les transactions traitées par la fi lière RSE

En 2017, la fi lière RSE du Groupe a évalué les risques ESG de 1 251 transactions (fi nancements, entrées en relation, accompagnements d exportations, etc.) contre 1 109 transactions l année précédente.

La part des crédits entreprise encadrés par un dispositif de gestion des risques environnementaux et sociaux spécifi que au secteur d activité concerné

Afin de piloter le déploiement progressif de dispositifs de gestion des risques ESG spécifiques aux différents secteurs, le Groupe suit annuellement la part des crédits entreprise encadrés par ce dispositif. En 2017, la part des crédits s est établie à 54 % contre 28 % en 2016, année de référence pour cet indicateur clé de performance de la RSE du Groupe. Cette augmentation s explique principalement par un déploiement plus systématique du CSR screening.

Le plan de contrôle opérationnel

Afi n de vérifi er l application stricte dans toutes les entités et métiers des outils de gestion des risques ESG, le Groupe déploie depuis 2015 un plan de contrôle opérationnel RSE. Le déploiement du dispositif a été généralisé en 2017. Il vérifi e les moyens opérationnels à chaque niveau et instaure une dynamique d amélioration continue, nécessaire à la bonne gestion des risques ESG.