Document de référence et rapport fi nancier annuel 2017 - BNP PARIBAS530

7 UNE BANQUE ENGAGÉE : INFORMATIONS SUR LA RESPONSABILITÉ ÉCONOMIQUE, SOCIALE, CIVIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DE BNP PARIBAS

7

Responsabilité environnementale : agir contre le changement climatique

En 2017, le Groupe a émis 498 953 teqCO2 au total, soit 2,54 teqCO2/ ETP, soit une baisse de 6,6 % par rapport à 2016. A 73,5 %, ces émissions émanent de la consommation d énergie des bâtiments et à 26,5 % des déplacements professionnels. Trois leviers sont activés pour les réduire : l effi cacité énergétique des bâtiments, celle des équipements informatiques et l optimisation des déplacements professionnels. Afi n d atteindre l objectif de 2020, un programme « Carbon Reduction 2020 » a été mis en place pour assurer le partage des bonnes pratiques auprès des sept pays les plus émetteurs du Groupe (France, Belgique, Italie, États- Unis, Turquie, Pologne et Royaume-Uni). La performance de la gestion carbone de BNP Paribas a été évaluée par le Carbon Disclosure Project en 2017 avec la note A- pour la transparence et la qualité de son reporting.

➤ RÉPARTITION PAR TYPE DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE

Avion

Électricité

57,5 %

18,1 %

Gaz naturel

11,8 %

7,4 %

Voiture

2,6 %

Chauffage Urbain

1,1 %

Train

0,2 %

Froid Urbain

1,3 %

Fioul

➤ RÉPARTITION DE CES ÉMISSIONS PAR SCOPE DU GHG PROTOCOLE/ISO 14064-1 EN TEQ CO2

132 560 en teqCO2 Scope 3 Emissions indirectes liées à la mobilité

65 423 en teqCO2 Scope 1 Émissions directes liées à la combustion de carburants fossiles

300 970 en teqCO2 Scope 2

Émissions indirectes liées

à la consommation d'énergies importées

■ La consommation énergétique du Groupe a été de 1 454 GWh en 2017 avec une moyenne de 195 kWh/m2 contre 201 kWh/m2 en 2016. Cette réduction est la résultante de nombreuses initiatives prises afi n d optimiser les surfaces et leur effi cacité énergétique, conjuguées à des conditions climatiques favorables en 2016 dans la plupart des pays où le Groupe est présent.

■ En matière de Green IT, BNP Paribas cherche à virtualiser les serveurs et les postes de travail afi n de mutualiser les ressources et de réduire la consommation induite d électricité et de froid. Il installe aussi les serveurs dans des baies réfrigérées avec confi nement des allées froides pour optimiser la ventilation.

■ Les déplacements professionnels des collaborateurs du Groupe constituent l autre source majeure d émission de GES. En 2017, 899 millions de km ont été parcourus, soit 4 587 km/ETP (dont 62,8 % en avion, 13,7 % en train, 23,5 % en voiture), contre 4 730 km/ETP en 2016 ; soit une diminution en un an de 3 % des km/ETP. Cette baisse est liée au recours généralisé à la webconférence, à la visioconférence voire à la téléprésence. De plus, de nouvelles politiques voyages plus restrictives ont été mises en place : elles invitent les collaborateurs à utiliser les transports en commun plutôt que leurs véhicules de société ou à préférer la classe économique à la classe affaires en avion.

Le recours à de l électricité bas carbone

Le second engagement du Groupe dans le cadre du programme de neutralité carbone est d utiliser progressivement une électricité bas carbone pour l ensemble de ses besoins, dans tous les pays où cela est possible. En 2017, la part d électricité renouvelable a représenté 26,2 % de l électricité consommée dans les bâtiments du Groupe. Elle provient soit d achat de certifi cats d électricité renouvelable , soit de consommation directe d énergie renouvelable produite par les bâtiments du Groupe.

La compensation de ses émissions incompressibles

Chaque année, BNP Paribas compensera ses émissions de CO2 incompressibles émises l année précédente pour l ensemble du Groupe. En 2017, la compensation de l ensemble de ses émissions 2016 a effectivement été réalisée dans le cadre du projet Kasigau de Wild Life Works. Ce programme de préservation et de restauration de 500 000 hectares de forêt au Kenya fi nance aussi l accès aux soins, à l eau et à l éducation des populations locales. Sur le long terme, un partenariat avec la Fondation GoodPlanet a également été signé en 2017 afi n de mettre en place 13 000 bio-digesteurs en Inde. Ce projet fournira ses premiers crédits carbone labellisés Gold Standard en décembre 2019.

Enfin, l adaptation au changement climatique est un enjeu pris en compte par le Groupe. D une part au travers de son Plan de Continuité d Activité, qui intègre la gestion d événements climatiques extrêmes et leurs conséquences sur les infrastructures sensibles du Groupe, en particulier sur ses data centers. D autre part, des travaux de recherche scientifi que, fi nancés par la Fondation BNP Paribas dans le cadre de son programme Climate Initiative, y contribuent également (voir Le développement de la connaissance et le partage des meilleures pratiques environnementales, Engagement 12). C est le cas du projet Invacost, dont l objectif est d étudier le risque d invasion d insectes et les problèmes majeurs associés pour l environnement, l économie et la santé humaine.

CONSOMMER MOINS DE PAPIER ET AVOIR RECOURS AU PAPIER RESPONSABLE Le Groupe s est engagé à réduire de 30 % la consommation de papier/ collaborateur en 2020 par rapport à 2012, en passant de 165 à 115 kg/ETP. En 2017, la consommation de papier a atteint 22 163 tonnes, soit 113 kg/ETP contre 122 kg/ETP en 2016. L objectif de réduction de 30 % par rapport à 2012 est donc dépassé . Ces données incluent le papier utilisé en interne, celui destiné à la relation client (courriers, relevés bancaires, etc.) et les autres types de papier : enveloppes, chéquiers, etc. Pour prolonger cet objectif sur le long terme, la réduction des consommations s appuie souvent sur le remplacement des équipements individuels par des équipements mutualisés. Le Groupe porte aussi une attention particulière